France
URL courte
20538
S'abonner

Champion alsacien de course à pied, Régis Haegelé a été arrêté mercredi 13 novembre à la suite d’un important incendie. Il a reconnu être l’auteur d’une longue série d’incendies volontaires qui ont mené à la dégradation de plus de 900 véhicules depuis 2013.

Inconnu des services de police, mais champion local de course à pied, habitué des pages régionales sportives, Régis Haegelé a été arrêté mercredi 13 novembre après avoir déclenché un incendie de plus d’une dizaine de voitures à Barr, dans le Bas-Rhin, rapporte France Bleu. L’homme de 33 ans a reconnu avoir causé de nombreux incendies volontaires depuis 2013, causant la destruction de pas moins de 900 véhicules.

Son profil de coureur de haut niveau «l’aidait à déjouer éventuellement toute patrouille de gendarmerie», a reconnu le colonel de la gendarmerie, François Desprets, auprès du journal local L’Est républicain. De plus, par ses nombreux entraînements sur les sentiers viticoles du centre Alsace, il «connaissait très bien les lieux». Il agissait seul et de nuit.

Une longue enquête qui s’achève

Selon France Bleu, la gendarmerie et la section de recherches de Strasbourg ont engagé de gros moyens pour retrouver cet homme. Il a été mis en examen pour «destructions et dégradations par incendie», mais aussi pour «dégradations graves». Il a reconnu avoir causé 120 départs de feu qui ont abouti à la dégradation de 900 véhicules, pour un préjudice total de 8,5 millions d’euros, a précisé L’Est républicain. Il était soupçonné de ces faits depuis 2014.

Régis Haegelé fera l’objet d’une expertise psychiatrique, il risque jusqu’à 10 ans de prison et 150.000 euros d’amende.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Le pétrole iranien au Venezuela: les dessous d’une manœuvre stratégique «face à un même adversaire»
Un enfant disparaît toutes les 10 minutes en France, voici la cause principale
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Tags:
Alsace, véhicule, incendie, pyromane, jogging
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook