France
URL courte
Grève générale contre la réforme des retraites en France (170)
39594
S'abonner

Emmanuel Macron «n'abandonnera ni ne dénaturera» le projet de réforme des retraites proposé par le gouvernement, mais des modifications pourraient y être apportées à la suite des discussions avec les syndicats, a indiqué l'Élysée ce 18 décembre.

Le Président de la République «n'abandonnera ni ne dénaturera» le projet de réforme des retraites proposé par le gouvernement, mais des modifications pourraient y être apportées, a fait savoir l'Élysée ce 18 décembre.

Le chef de l'État «est cependant disposé à l'améliorer par le truchement des discussions avec les syndicats et au sein des établissements clé que sont la SNCF et la RATP», indique son entourage, cité par l'AFP.

Emmanuel Macron espère «obtenir une pause pendant les fêtes» et a demandé au gouvernement de rester disponible pendant cette période «autant que de besoin» en vue de poursuivre les discussions avec les partenaires sociaux, selon la même source.

Le Président est «disposé à améliorer» le projet de réforme des retraites et envisage notamment «une amélioration possible autour de l'âge pivot» de départ à la retraite, a ajouté son entourage.

Les modifications proposées

Le gouvernement souhaite reculer l'âge de départ à la retraite, avec un âge pivot fixé à 64 ans à partir de 2027, afin d'équilibrer financièrement le système. Les salariés prenant leur retraite avant cet âge subiraient une décote, ceux partant plus tard percevraient au contraire un «bonus». Les syndicats rejettent en bloc cette idée, notamment la CFDT, qui est favorable à une unification des 42 systèmes de retraites existants, mais considère l'âge pivot comme une «ligne rouge».

Alors que l'exécutif espère des propositions de la part des syndicats, l'entourage d'Emmanuel Macron a décrit mercredi un gouvernement «dans un cycle de négociations et de discussions permanentes» en vue d'obtenir une pause de la mobilisation contre la réforme.

Au lendemain d'une troisième journée de manifestation contre la réforme des retraites, et à trois jours des vacances de Noël, Édouard Philippe reçoit ce mercredi, avec le nouveau «M.Retraites» Laurent Pietraszewski, les syndicats pour tenter de trouver une sortie à la crise, sous la menace de nouveaux blocages dans les transports pendant les fêtes, rappelle l'AFP.

Les Français contre la réforme

Une grève interprofessionnelle contre la réforme des retraites a débuté le 5 décembre 2019 en France suite aux projets du gouvernement d’introduire des changements concernant l'âge légal de départ. De nombreux secteurs sont concernés, dont l’éducation nationale, la justice, la police, les hôpitaux, les stations-service et surtout la RATP et la SNCF. La circulation dans l’Hexagone est quasi paralysée.

La grève générale se déroule sur fond de mouvement des Gilets jaunes qui se poursuit depuis novembre 2018. Initialement, de nombreux Français étaient descendus dans les rues pour protester contre la taxe sur le prix du carburant, avant que d’autres revendications ne s’y ajoutent.

 

Dossier:
Grève générale contre la réforme des retraites en France (170)

Lire aussi:

Le Pr Raoult accusé de «faux témoignage» par l’AP-HP
Ce légume est le plus utile pour la santé, affirme un docteur russe
Ni requin, ni dauphin: des pêcheurs gallois sont tombés sur cette énorme créature marine – vidéo
Un poulet dans les mains d'un pilote de Ryanair pousse la compagnie à ouvrir une enquête - photo
Tags:
France, Emmanuel Macron, réforme des retraites
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook