France
URL courte
4444
S'abonner

La gendarmerie de Seine-Maritime a finalement réussi à capturer l’animal inconnu qui se promenait non loin de la ville de Bernières et à identifier son espèce. Ni lynx, ni caracat, ce caracal avait faussé compagnie à sa propriétaire, mais ne lui sera pas restitué.

Voici le fin mot de cette histoire qui agitait la Toile depuis dimanche 16 février. La race de l'animal repéré ce jour-là sur la voie publique non loin de la ville de Bernières, en Normandie, a été établie. La gendarmerie de Seine-Maritime avait alertée par le biais de Twitter de la présence d’un félidé pris dans un premier temps pour un lynx.

Quelques heures plus tard, la gendarmerie avait annoncé sur les réseaux sociaux que l’animal avait été capturé et qu’il s’agissait d’un caracat, un hybride entre un caracal et un chat abyssin. Une deuxième fausse piste.

Mais la bonne réponse était autre.

Jamais deux sans trois

C’est Paris-Normandie qui a finalement percé le mystère: il s’agit d’un caracal. Ce félin est largement répandu en Afrique et en Asie, mais reste extrêmement rare en France. Sa disparition avait été signalée par sa propriétaire il y a une dizaine de jours.

Pourtant, le caracal ne lui a pas été remis, bien qu’il semble en bonne santé et vacciné. En effet, il se pourrait qu’il ait été acheté illégalement pour la somme de 1.500 euros auprès d’un intermédiaire allemand.

La femme avait installé chez elle un enclos pour son félin, mais elle ne dispose pas du certificat de capacité pour l'entretien d'animaux d'espèces non-domestiques, a ajouté le quotidien régional.

L’animal est chez un vétérinaire en attente de prise en charge par une personne ayant un certificat approprié.

Entretemps, la Fondation 30 millions d'amis s’est dite prête à recueillir l'animal si sa propriétaire ne pouvait pas le récupérer.

Le caracal est un animal protégé par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES).

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
La LDNA, mouvement pour la défense des Africains, espère la dissolution de l’Église catholique
L’Iran crée un réseau de silos à missiles au bord du golfe Persique
Tags:
Normandie, gendarmerie, caracal
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook