France
URL courte
13239
S'abonner

Le centre de recherches Cevipof a publié son dernier baromètre de confiance politique, comparant les résultats de la France avec ceux du Royaume-Uni et de l’Allemagne. Il révèle notamment que les Français font moins confiance à la police (-8%) et à l’Église catholique (-11%) que par rapport à 2018.

Pour la 11e année consécutive, le Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof) a établi son baromètre de la confiance politique selon des données récoltées par OpinionWay entre le 28 janvier et le 4 février 2020. Pour la première fois, les résultats ont été comparés avec ceux obtenus en Allemagne et au Royaume-Uni.

Par rapport à 2018, la confiance des Français envers la police a baissé de huit points, s’élevant à 66%. Une tendance probablement liée aux faits de violences observés en particulier pendant les manifestations des Gilets jaunes depuis plus d’un an. Outre les nombreuses vidéos publiées sur les réseaux sociaux, les violences policières ont causé la mort de trois personnes, ont fait 25 éborgnés et des centaines de blessés.

L’Église catholique en crise de confiance

Parmi les organisations non-politiques, c’est l’Église catholique qui a enregistré la plus forte baisse de confiance, passant de 38% à 27% (-11 points) en deux ans. Ici, ce sont surtout les affaires Preynat et Barbarin qui ont gravement nui à l’image du clergé.

Pour rappel, Bernard Preynat était un prêtre de la région de Lyon accusé d’avoir sexuellement abusé d’enfants entre 1971 et 1991. L’affaire est toujours en cours.

Philippe Barbarin, ancien archevêque de Lyon, a été condamné à six mois de prison avec sursis pour ne pas avoir signalé les agissements du prêtre Preynat, avant d’être finalement relaxé le 30 janvier 2020.

Confiance dans les hôpitaux, les PME et l’armée

Un mois avant l’explosion des cas de coronavirus en France, la population se montrait très confiante envers les hôpitaux (80%). Les petites et moyennes entreprises (77%), et l’armée (76%) complètent le podium des organisations les plus plébiscitées dans l’Hexagone. Les réseaux sociaux et les partis politiques ont quant à eux récolté très peu d’avis favorables, avec respectivement 17% et 13%.

Plus de confiance envers les pouvoirs locaux

À l’approche des élections municipales, les Français semblent faire davantage confiance aux pouvoirs locaux, à savoir le conseil municipal (60%), le conseil départemental (50%) et le conseil régional (49%). À l’inverse, seul un tiers affirme avoir confiance dans les institutions européennes (Parlement et Commission). La méfiance à l’égard de l’Assemblée nationale atteint les 69%, et même 73% pour le gouvernement.

La démocratie et le pessimisme en France

Par ailleurs, 64% assurent que «la démocratie ne fonctionne pas très bien en France», alors que plus de la moitié des Allemands et des Britanniques affirment le contraire pour leur propre pays.

Les Français sont également plus pessimistes que leurs voisins, avec une plus grande part de sentiments de «méfiance», de «lassitude» et de «morosité». Enfin, les populations allemande et britannique révèlent des indices de «sérénité» et de «bien-être» bien supérieurs à ceux des Français.

Lire aussi:

Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Cet acteur est considéré comme le meilleur James Bond de tous les temps
Escalade des tensions en Méditerranée orientale: la Turquie à l’offensive
Tags:
violences policières, politique, Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF), Église catholique, Police nationale française, confiance
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook