France
URL courte
Face au coronavirus, la France passe en confinement (168)
64899
S'abonner

La porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, a commis une bourde, en affirmant que les enseignants ne travaillaient plus en cette période de confinement. Une erreur qui l’a forcée à faire son mea culpa quelques heures plus tard.

La porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, a commis un impair lors d’une conférence de presse ce mercredi 25 mars, en déclarant que les enseignants ne travaillaient plus depuis la fermeture des établissements scolaires. Alors qu’elle appelait les personnes sans activité à prêter main forte aux agriculteurs pendant la période de confinement, Sibeth Ndiaye a donné pour exemple les enseignants.

«Nous n'entendons pas demander à un enseignant, qui aujourd'hui ne travaille pas compte tenu de la fermeture des écoles, de traverser toute la France pour aller récolter des fraises», a-t-elle déclaré face aux caméras.

Une prise de position qui a suscité des interrogations, les enseignants n’étant pas en «période vacances» comme l’avait rappelé Jean-Michel Blanquer, dans une autre conférence de presse. Le ministre de l’Éducation avait en particulier appelé à maintenir «la continuité pédagogique» à travers les outils numériques.

Sibeth Ndiaye fait machine arrière

Après sa sortie maladroite, la porte-parole du gouvernement a tenu à faire son mea culpa. Dans un tweet, elle a admis ne pas avoir donné le bon exemple, et a salué «l’engagement quotidien des professeurs».

Mardi 24 mars, le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, avait lancé un appel à toutes les personnes sans activité en cette période de confinement, les exhortant «à rejoindre la grande armée de l’agriculture française», en manque de main-d’œuvre.

Dossier:
Face au coronavirus, la France passe en confinement (168)

Lire aussi:

Agression de Yuriy à Paris: sa mère donne de ses nouvelles - photo
Un élu centriste de Paris explique le lynchage de Yuriy par l’impossibilité d’«aller au sport»
Une septuagénaire affirme avoir été tabassée pour avoir photographié un resto ouvert en plein couvre-feu - photo choc
Le chef du Conseil scientifique prévient du risque d'une situation extrêmement difficile dès la mi-mars en France
Tags:
Jean-Michel Blanquer, Sibeth Ndiaye, enseignant, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook