France
URL courte
Face au coronavirus, la France passe en confinement (168)
16739
S'abonner

Les nouveaux tests promis par le Premier ministre pour détecter le coronavirus seront complémentaires des tests moléculaires pratiqués jusqu’à présent, racontent Les Échos.

Les tests sérologiques, dont la prochaine apparition vient d’être annoncée par Édouard Philippe, permettront de détecter la réponse de l’organisme via des anticorps fabriqués contre le virus qui l’a attaqué, explique le quotidien Les Échos.

Car cette réponse prend plusieurs jours à se mettre en place, ces tests ne sont pas pertinents en tout début d’infection, précise le journal. En revanche, à la différence du virus qui finit par être éliminé, ces anticorps restent dans l’organisme. Ainsi, en termes d’utilisation, les tests sérologiques sont tout à fait complémentaires des tests moléculaires pratiqués jusqu’à présent et qui détectent la présence du virus à travers ses gènes.

Selon le Premier ministre, les tests sérologiques «seront prêts pour la sortie du confinement». Leur première utilisation devrait donc être le dépistage à grande échelle de la population après la levée de la quarantaine, indique le journal.

Les Échos soulignent également qu’en cas de dépistage massif, «il n’est en effet possible d’admettre qu’un faible taux de "faux négatifs"» pour éviter la répétition du scénario qui s’est joué récemment en Espagne, qui avait commandé à la société chinoise Bioeasy les tests qui ne permettaient de détecter que 30% des personnes infectées.

Dossier:
Face au coronavirus, la France passe en confinement (168)

Lire aussi:

«Je ne me prends pas pour un prophète»: Didier Raoult défend à nouveau l'hydroxychloroquine
Il était «mal informé»: Thierry Breton tacle Renaud Muselier après sa précommande de Spoutnik V
Biden appelle Poutine «Сloutine» en plein discours sur les relations russo-américaines – vidéo
Tags:
France, Édouard Philippe, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook