France
URL courte
Propagation du coronavirus en France (341)
5011108
S'abonner

Le Président de la République a appelé à produire plus de masques en France et a dit que le pays devait retrouver «l'indépendance pleine et entière» sur les produits de première nécessité «d'ici la fin de l’année».

Emmanuel Macron a promis mardi 31 mars «l'indépendance pleine et entière» de la France «d'ici la fin de l’année» dans la production de masques de protection face au coronavirus.

«Fin avril nous serons à plus de 10 millions» de masques fabriqués en France et «nous continuerons cet effort», a déclaré le chef de l'État depuis l'usine de masques de la PME Kolmi-Hopen en périphérie d'Angers (Maine-et-Loire).

«Je veux que d'ici la fin de l'année nous ayons obtenu cette indépendance pleine et entière», a-t-il précisé.

La France va mettre quatre milliards d’euros sur la table pour fournir davantage de masques et de respirateurs, a-t-il également annoncé.

Création d’un consortium d'industriel

Un consortium composé de quatre grands groupes industriels s'est créé avec l'objectif de fabriquer «d'ici mi-mai 10.000 respirateurs» pour équiper les hôpitaux débordés par les cas graves de malades contaminés par le coronavirus, a aussi souligné M.Macron.

Ce consortium mené par Air Liquide, est composé du spécialiste des équipements électriques Schneider Electric, de l'équipementier automobile Valéo et du constructeur PSA.

«Rebâtir notre souveraineté nationale et européenne»

Affirmant que «le jour d'après ne ressemblera pas au jour d’avant», le Président de la République a appelé à «rebâtir notre souveraineté nationale et européenne».

«Nous avons commencé avant crise. Nous avons passé des réformes qui permettent à notre pays d'être plus compétitif mais il nous faut retrouver la force morale et la volonté pour produire davantage en France et retrouver cette indépendance», a-t-il souligné.

Une usine qui tourne 24 heures sur 24

Ces annonces ont été faites lors d’une visite d’Emmanuel Macron ce mardi 31 mars depuis l'usine de masques de la PME Kolmi-Hopen en périphérie d'Angers (Maine-et-Loire), en pleine polémique sur le manque de ce matériel face au coronavirus.

Située à Saint-Barthélémy d'Anjou, l’usine tourne désormais 24 heures sur 24 pour accroître sa production après avoir recruté 35 CDD. Elle produit chaque jour 270.000 masques FFP2 (soit près de deux millions par semaine) et 450.000 masques chirurgicaux (trois millions par semaine). Tous les éléments, de l'élastique au masque, sont fabriqués en France, précise l’AFP.

Un milliard de masques commandés à la Chine

La hausse de la production dans les quatre entreprises françaises de masques va permettre de porter la production nationale de 15 millions à 40 millions de masques par mois courant avril. Mais les besoins pour le personnel soignant et les Ehpad sont évalués à 40 millions par semaine, a souligné l'Élysée.

Pour répondre aux besoins, la France a commandé un milliard de masques et organise un «pont aérien» avec la Chine, dont la première livraison de 8,5 millions de masques est arrivée le 30 mars. Une seconde livraison de Chine de 12 millions de masques est attendue mercredi, a précisé la présidence.

Dossier:
Propagation du coronavirus en France (341)

Lire aussi:

Les autorités du Haut-Karabagh décrètent la loi martiale et la mobilisation générale
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Moscou réagit aux tensions dans le Haut-Karabagh
La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
Tags:
Covid-19, masques, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook