France
URL courte
Face au coronavirus, la France passe en confinement (168)
291530
S'abonner

Samedi 4 avril, la police de Grenoble a été victime d’un guet-apens lors d’une intervention pour des jets de pétards et des arbres en feu. En outre, une voiture des forces de l’ordre a été percutée par un automobiliste qui refusait d’obtempérer.

Dans la soirée du samedi 4 avril, des policiers de Grenoble ont été victimes de violences lors d’une intervention, relate France Bleu.

Selon le média, les forces de l’ordre ont été appelées pour des jets de pétards et des arbres en feu au parc Jean Verlhac. Quand elles sont arrivées sur place, elles ont été ciblées par un tir de mortier.

La source précise que les pompiers ont également été alertés. Pourtant, ils sont restés à l’écart car aucun réel incendie n’a été constaté. Aucun blessé n’est à déplorer, les auteurs du tir n’ont pas été arrêtés.

Une voiture de police percutée

Plus tard dans la nuit, un automobiliste de 32 ans a refusé d’obtempérer lors d’un contrôle et a pris la fuite avant de percuter une voiture de police sur le cours Jean-Jaurès.

D’après France Bleu, l’avant du véhicule a été totalement enfoncé.

Le fuyard a été rapidement interpellé et placé en garde à vue pour dégradation volontaire de bien public, défaut de permis de conduire et refus d’obtempérer.

Dossier:
Face au coronavirus, la France passe en confinement (168)

Lire aussi:

Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Alger rappelle «immédiatement» son ambassadeur à Paris après les documentaires sur le Hirak
Une nouvelle carte du déconfinement rendue publique lors du discours du Premier ministre
Jean-Jacques Bourdin flashé à 186 km/h à plus de 100 km de son domicile, son permis de conduire confisqué
Tags:
confinement, tir au mortier, intervention, Grenoble, police, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook