France
URL courte
Sixième semaine de confinement en France (45)
12253
S'abonner

C’est depuis le 12 mars dernier qu’il vit tout seul dans le bâtiment du théâtre Antoine, à Paris. Il est installé dans la plus grande loge, celle du directeur et fondateur de l’établissement, André Antoine, et court tous les jours dans les couloirs et les escaliers pour garder la forme.

Quand Emmanuel Macron a annoncé des mesures du confinement en France, y compris la fermeture des grandes salles de spectacle, Romuald Simonneau, 44 ans, responsable technique des spectacles et des tournées à la Comédie-Française est resté au théâtre Antoine.

«J’ai souhaité être le dernier à partir pour ranger et mettre en sécurité tous les décors et tout simplement je me suis retrouvé coincé ici», a-t-il précédemment expliqué dans un reportage pour M6.

Il récupère alors dans les décors un matelas et s'installe dans la plus grande loge.

«Je vous montre où j’habite […] Vous arrivez chez moi dans mon bureau-chambre», a-t-il noté.

Il s’agit de la loge d’André Antoine, le fondateur du théâtre, dévolue actuellement à Thierry Lhermitte.

Et ce dernier a envoyé un petit message à l’occupant actuel des lieux.

«Cher Romuald, j’espère que vous n’êtes pas trop mal confiné dans cette loge que j’ai dû quitter en hâte et à regret. Restez-y le temps qu’il faudra et n’hésitez pas à vous servir des bouteilles de grands crus que j’y ai laissées.»

Accueillant la nouvelle avec un sourire, Romuald Simonneau avoue avoir rangé la trousse de toilette de Thierry Lhermitte, mais avoir également «un peu abusé de son parfum et de ses produits douche».

«Mais je n’ai pas osé toucher à ses grands vins», a-t-il ajouté.

Romuald Simonneau s’est vu offrir pour la période de confinement un lit au théâtre Antoine par la directrice, Stéphanie Bataille, a précisé pour sa part Le Parisien. En effet, c’est un problème de rentrer chez lui, près de Limoges, où ses enfants sont restés avec leur mère.

Des fantômes

Aujourd’hui, Romuald Simonneau n’a pour compagnie que les fantômes de Louis Jouvet, Colette ou encore Jean-Paul Sartre. Et au mur, des photos, notamment de Jeanne Moreau.

Ce qui est loin de le déconcerter.

«Le fait de passer autant de temps seul, ça invite sans doute beaucoup de fantômes […] Ça fait des petits bruits, des petits craquements. Ce n’est pas du tout angoissant. Au contraire, je trouve que c’est plutôt une expérience agréable», a-t-il encore témoigné auprès de M6, ajoutant qu’il profitait «de chaque instant ici».

Bien que confiné et seul, Romuald Simonneau ne se laisse pas aller et il s'est trouvé un terrain de sport unique.

«Pour éviter de prendre du poids, vu que j’aime bien manger, je m’amuse à faire tous les escaliers», a-t-il encore confié.
Dossier:
Sixième semaine de confinement en France (45)

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Endormie, elle est violée par un ouvrier venu faire des travaux chez elle dans les Yvelines
Tags:
théâtre, Covid-19, confinement, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook