France
URL courte
6218
S'abonner

Les locaux de la radio associative Radio d'ici dans la Loire ont été vandalisés dimanche 10 mai par des individus revendiquant leur appartenance au nazisme, a appris l'AFP auprès du parquet de Saint-Étienne.

Le parquet de Saint-Étienne a annoncé que la Radio d'ici, qui diffuse sur la Loire et l'Ardèche, a été la cible des individus revendiquant leur appartenance au nazisme.

D'après les premières constatations, les auteurs ont détruit une partie du matériel de la radio à l'aide d'un marteau et d'un extincteur. Ils ont arraché des protections phonique des murs du studio d'enregistrement peu après six heures du matin, après avoir forcé la porte d'accès à la radio.

«Outre des croix gammées, ils ont peint en rouge sur les murs l'inscription 14/88, symbole d'appartenance à la mouvance des suprémacistes blancs», a déclaré à l'AFP David Charmatz, le procureur de la république de Saint-Étienne.

Un individu en retard

Ils auraient aussi déversé un liquide inflammable, de type white spirit, trouvé sur place, avant de prendre la fuite, après que l'un d'eux se soit trouvé nez-à-nez avec un des occupants du bâtiment où se trouve la radio.

Selon son récit, «cet individu qui a pris la fuite avait le crâne rasé et une partie du visage recouvert d'un foulard sur lequel était dessinée une tête de mort», a précisé à l'AFP Louis Perego, fondateur de cette radio locale.

Les studios ciblés par ces actes de malveillance sont ceux installés dans une ancienne école de Saint-Julien-Molin-Molette (Loire). Cette radio associative, créée en 1996 et présidée par le sociologue Patrice Berger, en compte d'autres à Annonay (Ardèche).

En dépit des dégâts occasionnés, les dirigeants de Radio d'ici indiquent poursuivre la diffusion de leurs programmes sur internet, en streaming et en podcast.

L'enquête a été confiée à la brigade des recherches de gendarmerie de Saint-Étienne.

Lire aussi:

Nouvelle nuit de violences urbaines en banlieue lyonnaise, plus d’une dizaine de voitures incendiées – images
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Les pilotes d'un Boeing 737 MAX arrêtent un moteur en plein vol
Tags:
vandalisme, radio, Saint-Étienne, Loire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook