France
URL courte
Le déconfinement en France (64)
271279
S'abonner

Une figure des Gilets jaunes, Christophe Chalençon, a été arrêté à Paris et placé en garde à vue le 11 mai, indique LCI. L’homme est poursuivi après avoir diffusé une vidéo appelant au soulèvement et annonçant un plan de verrouillage de la capitale à l’aide de militaires.

En ce premier jour du déconfinement, l’une des figures du mouvement des Gilets jaunes, Christophe Chalençon, qui avait diffusé une vidéo appelant à faire tomber le pouvoir à l’aide de «quatre armées», a été interpellé et placé en garde à vue à Paris, a fait savoir la chaîne d’information LCI.

L’ancienne tête de liste aux élections européennes a été arrêtée près de la porte d’Italie par la Brigade de recherches et d'intervention (BRI-Nat) de l'office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO).

Poursuivi pour «provocations»

Suite à la publication de la vidéo dans laquelle il avait assuré avoir le soutien d’anciens généraux, il avait été convoqué par la police et la justice qui voulaient l’entendre à ce sujet. Cependant, le Gilet jaune du Vaucluse ne s’y est pas présenté.

Une enquête a été ouverte et un mandat de recherches a été délivré à son encontre par le parquet de Carpentras le 10 mai. Christophe Chalençon est poursuivi pour «provocation à la commission de crimes ou délit portant atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation» et «provocation à s'armer contre l'autorité de l'État», indique Le Parisien confirmant l’information de LCI.

Ce Gilet jaune du Vaucluse a été placé en garde à vue à l’OCLCO à Nanterre. «On fait face à une justice à deux vitesses, applicable immédiatement aux faibles, et une autre justice clémente avec les forts», a déclaré son avocat Me Philippe de Veulle, interrogé par le quotidien.

Risque de radicalisation

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Christophe Chalençon avait appelé à  «verrouiller Paris» le 11 mai et à «mettre le dernier coup de dague» au pouvoir pour le «tuer». Il a également annoncé la levée «des armées citoyennes, des légions citoyennes: une de l’Alsace, une de la Bretagne, une des Pyrénées et une de la Provence et des Alpes».

Des appels à manifester dès la levée du déconfinement ont été lancés par certains collectifs, dont des Gilets jaunes, ont indiqué les services de renseignement dans une note confidentielle consultée par France Télévisions. Selon leurs informations, un risque de radicalisation de la contestation sociale peut se présenter durant la période post-confinement.

Dossier:
Le déconfinement en France (64)

Lire aussi:

La Palestine qualifie de «trahison» l'accord israélo-émirati et rappelle son ambassadeur à Abou Dhabi
Augmentation de plus en plus forte du nombre journalier de cas de Covid-19 en France
Deux frégates de guerre grecque et turque se seraient heurtées en Méditerranée orientale
Tags:
gouvernement, soulèvement, Christophe Chalençon, déconfinement, gilets jaunes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook