France
URL courte
61612
S'abonner

La leptospirose, maladie infectieuse la plus répandue avant la pandémie de Covid-19, inquiète par sa progression en France. Le nombre de formes sévères a doublé depuis 2015, révèle France 2. Les rongeurs sont pointés, quand le réchauffement climatique contribue à sa propagation.

La maladie du rat, ou leptospirose, progresse en France: chaque année, 600 formes sévères sont signalées, un nombre qui a doublé depuis 2015, révèle Franceinfo qui publie ce jeudi 28 mai un extrait de Complément d'enquête.

Les bactéries de cette maladie, qui contamine un million de personnes et en tue 60.000 par an dans le monde, se trouvent dans l'urine des rats. Particulièrement virulentes, elles pénètrent dans l’organisme par les muqueuses ou les petites plaies, pour ensuite s'attaquer au foie, aux reins et au cœur.

Causes de la propagation

La progression de cette maladie s’explique en partie par le réchauffement climatique qui cause des pluies plus importantes, contribuant à la dissémination des leptospires dans l'environnement. La maladie peut se transmettre non seulement par les rats, dont la prolifération en ville peut être liée à des carences locales dans la gestion des déchets, mais aussi par les ragondins à la campagne.

En outre, la leptospirose peut se cacher sur les bords d'une rivière. Un retraité des Hautes-Pyrénées, qui avait désherbé les berges d'un ruisseau proche de chez lui, est décédé 15 jours plus tard, le 2 janvier, après avoir souffert d'une forte fièvre prise pour un état grippal.

Cependant, contrairement au Covid-19, il existe un vaccin contre la maladie du rat. Vendu par un laboratoire lyonnais, il est généralement destiné aux professions à risque comme égoutiers, éboueurs, pompiers.

Lire aussi:

François Bayrou amené à se justifier sur une photo de lui sans masque dans un aéroport apparue sur les réseaux
Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
Tags:
Hautes-Pyrénées, Covid-19, leptospirose, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook