France
URL courte
554114
S'abonner

Alors qu’un remaniement ministériel pourrait se produire après le second tour des municipales, Marlène Schiappa a confié au Parisien souhaiter «faire plus» au sein du gouvernement. Cependant, elle a affirmé sur le plateau de BFM TV ne pas vouloir devenir Première ministre.

La secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a clarifié sur BFM TV ses ambitions quant au poste de Première ministre, après avoir affirmé auprès du Parisien qu’elle souhaitait «faire plus» au sein du gouvernement.

«Je veux faire plus. Je veux faire plus pour les femmes et pour les familles», a-е-elle lancé au quotidien tout en se qualifiant de «marcheuse de la première heure» et de «Macroniste pur jus». 

En répondant à la question de savoir si elle souhaitait «un ministère de plein exercice», Mme Schiappa a répondu:

«Je vous l'ai dit, je veux faire plus et donc porter davantage de choses. Mais le Président et le Premier ministre décideront où je suis utile.»

Plus tard, interrogée en direct sur BFM TV quant à sa candidature au poste de chef du gouvernement, elle a rejeté cette idée:

«Je m'exprime sur des sujets qui sont mes sujets d'expertise, sur lesquels je suis très solide. Je ne suis absolument pas candidate à être Première ministre, tout simplement.»

Elle a poursuivi ne pas souhaiter «peser» mais «faire»:

«Je crois qu'il faut être lucide sur ce qu'on peut apporter. Et peut-être que c'est un trait de caractère féminin, et qu'on veut être deux fois plus compétentes que les hommes avant de postuler où que ce soit, si l’on peut utiliser ce terme.»

Des enjeux quant à l’égalité 

Quant à ses projets sur l’égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa a fait savoir auprès du Parisien que «cette question rest[ait] prioritaire au gouvernement et dans la société.»

«Je pense qu'il faut réfléchir aux questions d'harmonie entre la vie professionnelle et la vie familiale.»

Parmi ses propositions, elle a évoqué «l’allongement du congé paternité à un mois», lequel doit être inscrit dans la loi, ainsi qu’un congé «parent-malade» ou encore «jeunes grands-parents»:

«Les congés familiaux sont très centrés autour du moment où l'on devient parents. Or, la responsabilité familiale court tout au long de la vie», a estimé la secrétaire d’État.

Lire aussi:

Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Tags:
remaniement, gouvernement, France, Marlène Schiappa
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook