France
URL courte
2021
S'abonner

Travaillant comme infirmier anesthésiste, il a contracté le Covid-19 à l’hôpital, sur son lieu de travail, et vient d’avoir la mauvaise surprise de recevoir la facture du test de dépistage.

Hervé Bougon, maire de la commune de Bricqueville-sur-Mer, en Normandie, a pris sa retraite le 8 juin dernier, après avoir travaillé, depuis 2002, comme infirmier-anesthésiste pour deux hôpitaux de la Manche. Depuis le début de l'épidémie de Covid-19, il était en première ligne et a contracté la maladie le 27 mars, avec l’arrivée des premiers patients.

Il a été mis en arrêt maladie pendant un mois. Aujourd’hui qu’il est guéri, il a eu la mauvaise surprise de recevoir la facture de son test de dépistage.

«Où j’ai été quand même surpris, c’est, quelque temps tard, de recevoir une facture du Trésor public me demandant de payer ce test. Ce n’est pas le montant qui me pose problème puisqu’on me demande 10 euros […] c’est le principe», a-t-il déclaré à la radio Tendance Ouest.

En effet, l’homme avait été exposé au virus dans le cadre de son travail à l'hôpital.

«Je suis contaminé sur mon lieu de travail, dans mon activité professionnelle et on me demande de payer mon test», a-t-il expliqué.

Hervé Bougon a fait remarquer qu’il avait également transmis le virus à sa femme.

Or, «la contamination de mon épouse, elle est due en partie à ma contamination professionnelle», a poursuivi Hervé Bougon.

Il a fallu «qu’on paie en double», a-t-il noté.

Il reçoit aussi la facture d’un deuxième test

Le maire a ajouté qu’il avait fait en outre un test sérologique d’un montant de 30 euros, également à sa charge, et s’est étonné que ces examens ne soient pas pris en charge pour le personnel soignant.

Contactée par Tendance Ouest, la direction de l'hôpital de Saint-Lô a assuré que c’était une erreur et qu’Hervé Bougon n’aurait pas à régler cette facture.

Lire aussi:

La Turquie accuse la France de se comporter «comme un caïd» en Méditerranée
Les États-Unis saisissent pour la première fois une cargaison iranienne, en toute illégalité
Un septuagénaire gravement blessé après avoir été percuté accidentellement par le GIGN
Tags:
test, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook