France
URL courte
403591
S'abonner

Trois individus d’origine tchétchène ont été blessés lors d’affrontements ayant opposé une cinquantaine d’hommes armés dans la nuit du 14 au 15 juin à Nice. Il s’agirait d’une vengeance pour un adolescent de 16 ans roué de coups le 12 juin. 

Une nouvelle nuit agitée a eu lieu au sein de la communauté tchétchène dans la nuit du 14 au 15 juin. Une cinquantaine d’individus armés se sont affrontés dans le quartier des Liserons à Nice, relate Nice-Matin. 

Selon le quotidien, les attaques entre bandes rivales ont commencé vers 23h00. Des policiers et gendarmes sont venus dans ce secteur du nord-est de la ville, connu pour abriter d’importants trafics de drogue. 

D’après RTL, les forces de l’ordre ont interpellé 45 personnes et en ont placées cinq en garde à vue.

En outre, deux hommes de 32 et 35 ans ont été hospitalisés avec un pronostic vital engagé. Selon le maire Christian Estrosi, le bilan serait de trois blessés.

En outre, M.Estrosi a indiqué sur son compte Twitter qu’il rencontrerait le préfet et le procureur de la République de Nice.

Comme l’indique RTL, il semblerait que ces affrontements aient eu lieu après un appel national lancé sur Internet afin de venger un adolescent de 16 ans qui avait été roué de coups par des dealers le 12 juin à Dijon.

Les violences en question 

Auparavant, une centaine d’individus armés de barres de fer, de couteaux et de battes de baseball s’étaient rassemblés dans le centre-ville de Dijon. Ils s’étaient pris à un bar à chicha avant d’être dispersés par la BAC et la Brigade Spécialisée de Terrain (BST).

La piste d’un règlement de comptes interethnique est privilégiée.

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Journaliste expulsée de son siège en direct: le studio de la BBC Arabic dévasté par le souffle de l’explosion - vidéo
Tags:
affrontements intercommunautaires, dealer, Nice, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook