France
URL courte
Par
Élections municipales de 2020 en France (95)
265015
S'abonner

Jordan Bardella, vice-président du Rassemblement national, a tiré à boulets rouges sur les Verts après leur belle performance lors des Municipales. Un scrutin qui a vu des coalitions menées par le parti écologiste remporter plusieurs grandes villes. D’après l’élu RN, «la fin du mois doit passer avant la fin du monde».

Sans surprise, Jordan Bardella, eurodéputé et vice-président du RN, n’a que peu goûté les résultats des élections municipales. Dans un contexte de participation très faible (41,6%), Europe Écologie Les Verts (EELV), à la tête de coalitions de partis de gauche, a remporté plusieurs grandes villes telles que Lyon, Bordeaux ou encore Strasbourg. Certains commentateurs n’ont pas hésité à parler de «vague verte».

​La performance a beaucoup fait réagir Jordan Bardella qui, sur RMC ce 30 juin, a frappé à bras raccourcis sur le parti écologiste:

«L’écologie est une question fondamentale, mais je note la contradiction des Verts, qui sont pour l’immigration, pour l’ouverture des frontières, pour la démultiplication des taxes, qui n’hésitent pas à présenter des femmes voilées sur leurs listes.»

Le vice-président du Rassemblement national affirme que «la fin du mois doit passer avant la fin du monde»:

«Quand la mondialisation ne vous touche pas, quand vous avez un emploi, quand vous n’avez pas de problèmes de sécurité pour vos enfants […], alors vous pouvez vous soucier de la fin du monde.»

Selon le député européen âgé de 24 ans, «les Verts, en réalité, défendent une aberration idéologique, des taxes, toujours plus de taxes, une écologie punitive et un logiciel régalien qui est un logiciel d’extrême gauche». Il n’hésite pas à qualifier les militants du parti écologiste d’«ayatollahs d’extrême gauche», notamment quand ces derniers s’opposent à l’énergie nucléaire.

Si les Verts ont réalisé quelques coups d’éclat lors de ces élections municipales, la performance du RN est clairement en demi-teinte. Le député Louis Alliot a bien ravi la mairie de Perpignan, offrant au RN une ville de plus de 100.000 habitants. Mais le nombre d’élus municipaux du parti dirigé par Marine Le Pen a été pratiquement divisé par deux par rapport à 2014. «1.438 sièges dans 463 communes. Six ans plus tard, ils ne sont plus que 840 sièges dans 258 communes», souligne France Info.

Zemmour fait encore polémique

Les propos de Jordan Bardella sont dans la droite ligne de ceux de l’essayiste Éric Zemmour, qui bat record d’audience sur record d’audience sur la chaîne d’information CNews. Dans l’émission «Face à l’Info» diffusée le 29 juin, l’auteur de «Destin français» (Éd. Albin Michel) a livré son analyse sur la «vague verte»:

«Les Verts sont des multiculturalistes assumés, les Verts sont des immigrationnistes assumés, des sans -frontiéristes assumés […] Ils pensent qu’ils ont le souci de la nation française comme de leur dernière éolienne.»

Coutumier des phrases chocs, Éric Zemmour a récidivé:

«Le vert des Verts correspond, comme par hasard, au vert de l’islam. Il y a une alliance composite entre tous ces gens qui sont derrière le vote Vert.»

Des propos qui ont provoqué une levée de boucliers. «À ce niveau-là, c’est psychiatrique», a notamment tweeté Olivier Faure, premier secrétaire du PS.

​Aux réactions indignées se sont mêlés les montages humoristiques afin de tourner en dérision la réflexion d’Éric Zemmour. Le hashtag #ZemmourFacts a rencontré un vif succès ce 30 juin sur Twitter.

Dossier:
Élections municipales de 2020 en France (95)

Lire aussi:

Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
Tags:
Rassemblement national (RN), Europe Ecologie les Verts (EELV), Jordan Bardella, Eric Zemmour, élections municipales en France (2020), Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook