France
URL courte
627
S'abonner

Le chef de l’État a souhaité présenter ses félicitations aux nouveaux bacheliers, dans une courte vidéo. Mais pour ce faire, il est passé par l’application chinoise TikTok, que Washington envisageait cette semaine d’interdire aux États-Unis.

Emmanuel Macron a adressé ses félicitations aux nouveaux détenteurs du baccalauréat, via l’application TikTok. 

Dans une vidéo d’un peu plus d’une minute, le Président a en effet tenu à saluer la «génération du monde d’après», faisant entre autres allusion à la crise sanitaire ayant perturbé l’année scolaire, et aux défis écologiques de demain.

Le chef de l’État s’est exprimé via l’application chinoise TikTok, en vogue depuis le début de la pandémie, puisqu’elle avait accueilli près de 65 millions de nouveaux utilisateurs courant mars, selon le site spécialisé SensorTower (pour un total de 800 millions à l’échelle planétaire).

Vers une interdiction aux États-Unis?

Mais l’application connaît aussi quelques détracteurs, en particulier auprès de l’administration américaine. 

Le secrétaire d’État Mike Pompeo a ainsi déclaré envisager une interdiction de TikTok aux États-Unis, le lundi 6 juillet sur Fox News.

Le secrétaire d’État a précisé que la décision finale serait prise par Donald Trump. Il a en particulier pointé du doigt le manque d’indépendance de l’application vis-à-vis de Pékin. Mike Pompeo a ainsi mis en garde les utilisateurs, estimant que leurs données pourraient tomber «entre les mains du Parti communiste chinois».

TikTok a répondu à ces attaques dans un communiqué, précisant que l’application se voulait «sûre et sécurisée», et n’avait jamais partagé de données avec le gouvernement chinois.

Lire aussi:

Rouen: sept policiers hors service agressés par une vingtaine de jeunes individus
L’UE ne reconnaît pas les résultats de la présidentielle en Biélorussie
Le nombre journalier de nouveaux cas de Covid-19 en France avoisine les 3.000, 241 foyers au total
Tags:
Parti communiste chinois (PCC), Chine, Mike Pompeo, Baccalauréat, Emmanuel Macron, TikTok