France
URL courte
15619
S'abonner

Neutralisé par un automobiliste et arrêté le 20 juillet au Blanc-Mesnil, l’individu accusé d’avoir voulu attaquer une église affirme ne pas avoir eu l’intention de s’en prendre à celle-ci. Selon lui, son acte ciblait «des membres de la communauté albanaise dans un bar». Sauf que les fêtards de cette soirée-là n’appartiennent pas à cette communauté.

Interpellé dimanche 20 juillet au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) avec un sabre et un fusil, un homme nie avoir voulu attaquer l’église située à 50 mètres du lieu où il a été neutralisé par un automobiliste, rapporte Le Parisien.

Lors de l’audition, il aurait évoqué une «altercation avec des membres de la communauté albanaise dans un bar, plus tôt dans la soirée samedi». Cependant tous les fêtards qui sortaient alors de soirée ne font pas partie de cette communauté et les fidèles de l'église sont en grande partie d'origine antillaise ou africaine.

«Cela ne tient pas debout, mais il était tellement alcoolisé... Il a dit qu'il pensait retrouver les Albanais à cet endroit et voulait régler ses comptes», a confié au Parisien une source proche du dossier avant d’ajouter: «Ce n'est clairement pas une affaire terroriste».

L’interpellé devra comparaître ce jeudi 23 juillet devant le tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Il est poursuivi pour violences volontaires avec arme, menaces avec arme, détention, port et transport d'arme.

L’attaque ratée du 20 juillet

Dimanche 20 juillet vers 7 heures, un homme en uniforme militaire et armé d'un fusil, caché dans les taillis près d'une salle de réception d'un hôtel au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), s'est brusquement lancé sur des fêtards qui sortaient de soirée, relate Le Parisien.

Un convive qui était déjà monté dans sa voiture l’a percuté volontairement après quoi d'autres lui ont sauté dessus pour le désarmer.

Au moment de son interpellation il présentait un taux d'alcoolémie d'environ 1g par litre d'air expiré. Son fusil était chargé. Lors de la perquisition au domicile du mis en cause à Villemomble, deux autres ont été retrouvés.

L'individu a été placé en garde à vue, mais l'affaire n'a pas été transmise au parquet antiterroriste.
 

Lire aussi:

Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Une frégate allemande arraisonne un navire turc faisant route vers la Libye - vidéo
Un camp de migrants s'installe dans le centre de Paris, la police intervient - vidéo
Tags:
église, agression, Seine-Saint-Denis, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook