France
URL courte
Par
134812
S'abonner

Le Gilet jaune Jérôme Rodrigues a formulé sur les réseaux sociaux un appel à manifester le 12 septembre et à faire preuve de «désobéissance civile» en cas de contrôle en changeant même de photo de couverture sur son compte pour l’occasion.

Jérôme Rodrigues, figure des Gilets jaunes, a lancé sur les réseaux sociaux un appel à manifester le samedi 12 septembre à Paris, précisant qu’il serait lui-même présent sur les Champs-Élysées. Pour, entre autres, unifier et canaliser les colères.

Dans une vidéo, il fait «le point sur le 12 septembre» et réitère les revendications des Gilets jaunes.

«Le mieux vivre, la démocratie directe et participative, symboliquement, la fin des privilèges de nos gouvernants. Voilà, ce sont les trois principales revendications pour lesquelles on était sortis dans la rue le 17 novembre [2018, ndlr]», rappelle-t-il.

Le Gilet jaune déclare qu’il faut faire «exactement la même chose que le 17 novembre».

«Le 12, le programme, en tout cas le mien, ce sera d’aller sur les Champs-Élysées revendiquer les trois revendications qu’on met en place. Un retour aux sources.»

Il appelle également à s’organiser pour «faire en sorte qu’on puisse être entendus et que nos revendications puissent remonter aux oreilles des plus puissants».

Dans ce contexte, il a changé la photo de couverture de son compte Facebook.

Jérôme Rodrigues esquisse les dangers auxquels pourraient se retrouver exposés les Gilets jaunes.

«Sachez qu’on va faire face à une adversité monumentale: vous avez aujourd’hui un gouvernement en panique.»

Désobéissance civile

Il formule par ailleurs un appel à la désobéissance civile, notamment à la non présentation de la carte d'identité en cas de contrôle.

«Je vous invite ce jour-là à ne montrer aucune carte d’identité, quitte à aller faire un petit tour au commissariat.»

 

Lire aussi:

Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Enedis veut couper l'électricité de Bernard Tapie: «Ce qu'ils veulent, c'est ma peau»
Tags:
désobéissance civile, manifestation, gilets jaunes, Jérôme Rodrigues
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook