France
URL courte
Par
23217
S'abonner

Invité dans la matinale de RTL, le ministre de l’Éducation nationale a réagi une nouvelle fois à la polémique des établissements scolaires interdisant les tenues jugées inappropriées. Il a ainsi appelé à venir à l’école «habillé d’une façon républicaine».

Dans un appel à la «sobriété» vestimentaire à l’école, Jean-Michel Blanquer s’est à nouveau exprimé sur le mouvement #lundi14septembre apparu sur les réseaux sociaux. Des lycéennes et collégiennes y publiaient des photos en tenues jugées «indécentes», notamment des jupes et des «croc-top» (t-shirt court) afin de protester contre le règlement intérieur de certains établissements.

«L'école n'est pas un lieu comme les autres. Vous n'allez pas à l'école comme vous allez à la plage ou en boîte de nuit», affirme le ministre sur RTL, pile une semaine après le lancement du mouvement.

«Chacun peut comprendre qu'on vient à l'école habillé d'une façon républicaine», ajoute-t-il, sans préciser ce qu’il entend par là.

Il affirme que ces mesures visent à protéger les élèves, les tenues vestimentaires pouvant constituer un signe d’inégalité sociale, voire un prétexte de stigmatisation et de discrimination. «Nos enfants sont sous la pression de bien des choses, notamment des marques, de la mode, du regard de l’autre sur les chaussures et les vêtements. Je souhaite qu’il y ait une certaine sobriété en la matière», conclut-il.

Les élèves en «tenue républicaine»

Une phrase de M.Blanquer a particulièrement retenu l’attention de nombreux internautes sur Twitter, le hashtag #tenueRepublicaine se plaçant en première place des tendances du réseau social ce lundi 21 septembre. Certains ont interprété ce choix de mots en affichant une tenue à l’effigie de Marianne.

D’autres estiment qu’il s’agit plus généralement de porter les couleurs du drapeau français.

Le 14 septembre, le ministre de l’Éducation nationale avait déjà suscité la polémique en prônant une «sorte de grand bon sens» concernant les tenues à l’école. Najat Vallaud-Belkacem, qui occupait le même poste sous François Hollande, avait estimé qu’il mettait ainsi «toute la culpabilisation sur le corps des femmes» sans s’attaquer à la nécessité de changer le regard des hommes, allant donc à l’encontre du principe d’égalité hommes-femmes.

Lire aussi:

Troisième confinement: «La France est le pays des révolutions» et «on est à la limite», lance Philippot
Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
Le professeur Raoult s’en prend au gouvernement et au Conseil de l’Ordre des médecins
Un quadragénaire tue un chien du GIGN qui riposte et l’abat à son tour
Tags:
Twitter, polémique, établissements d’enseignement, tenue vestimentaire, éducation, Jean-Michel Blanquer
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook