France
URL courte
Par
5215102
S'abonner

Une personne a été interpellée le 22 octobre lors de l’opération de police à la gare de la Part-Dieu à Lyon, informe le préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes et du Rhône dans un tweet. Selon la presse locale, une femme avec «un colis suspect» a menacé de faire sauter la gare. La police n’a signalé aucun engin explosif par la suite.

Suite à une alerte à la bombe survenue ce jeudi 22 octobre à Lyon, la gare de la Part-Dieu a été évacuée, informe le préfet de région Auvergne-Rhône-Alpes et du Rhône dans un tweet. Au cours de l’opération de police sur place, une personne a été interpellée. À en croire la presse locale, une femme munie d’un «colis suspect» a menacé de le faire exploser en criant «Allahu akbar».

D'après la SNCF, «un comportement très suspect» a été repéré en gare de Lyon Part-Dieu «aux alentours de 14h30». Le trafic est très fortement perturbé autour de la ville, informe l’entreprise publique dans un tweet.

D’après la police nationale, une équipe de déminage «intervient actuellement à l'intérieur de la gare».

La SNCF informe que deux équipes de déminage sont actuellement présentes sur place, effectuant «des levés de doute sur les bagages laissés dans le hall de la gare lors de l'évacuation». Une équipe cynophile est en cours d’acheminement dans la gare, est-il détaillé.

Plus tard dans la journée, la préfecture a annoncé que l'opération de police en gare de Lyon Part-Dieu était terminée, le trafic reprenant progressivement sur fond de perturbations «très importantes». La police n’a signalé aucun engin explosif par la suite.

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Tags:
gare, attentat, Lyon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook