France
URL courte
Par
2011841
S'abonner

Le professeur Didier Raoult a déposé un recours devant le Conseil d’État: il conteste la réticence de l’Agence du médicament (ANSM) à autoriser largement la prescription d’hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19.

Didier Raoult, fervent adepte et défenseur du traitement du Covid-19 à l’hydroxychloroquine, a déposé un recours devant le Conseil d’État.

«Je ferai appel en Conseil d’État, d’une part, et, d’autre part, j’ai décidé d’attaquer le directeur de l’ANSM parce que je considère qu’il joue un rôle qui est dangereux pour la santé des Français», a-t-il souligné dans une vidéo mise en ligne sur le site de l'Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection, qu'il dirige.

C’est le 23 octobre que l’Agence du médicament (ANSM) a refusé de délivrer une recommandation temporaire d’utilisation (RTU) de l’hydroxychloroquine dans la prise en charge du Covid-19, en réponse à une demande de la part de l’IHU de Marseille.

«Nous ne pouvons pas répondre favorablement à la demande de RTU de l'hydroxychloroquine dans la prise en charge de la maladie Covid-19. Cette décision est par ailleurs en phase avec la très grande majorité des recommandations thérapeutiques internationales», avait indiqué l’ANSM.

Remdesivir vs hydroxychloroquine

Didier Raoult a dénoncé le «deux poids deux mesures» destiné, selon lui, à favoriser l’antiviral remdesivir, et décidé de saisir la justice en déposant une plainte pour mise en danger de la vie d’autrui visant le directeur de l’ANSM.

L'hydroxychloroquine est commercialisée en France par le laboratoire Sanofi sous le nom de Plaquenil, mais pour d'autres maladies comme des rhumatismes ou certains lupus.

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
Covid-19, hydroxychloroquine, Didier Raoult
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook