France
URL courte
Par
12726
S'abonner

Déployées devant le lycée Colbert, les forces de police sont intervenues pour repousser les participants au blocage venus dénoncer le non-respect des mesures sanitaires.

Des enseignants et des élèves se sont rassemblés devant plusieurs lycées parisiens en signe de protestation contre un protocole sanitaire inadapté aux établissements scolaires. Les principaux lieux de blocage ont été les lycées Brassens (19e) et Colbert (10e).

Devant le lycée Colbert, les forces de l'ordre ont réprimé la tentative de blocage.

«On s'est fait gazer. Je me suis pris des coups de matraque à la main et dans le dos. On essaye juste d'être pacifiste», a indiqué un lycéen à BFM Paris.

Des renforts de police ont été aussi constatés devant le lycée Bergson, où des barricades ont été érigées dans la matinée. Des agents y ont également employé gaz et matraques.

Un certain nombre de participants à l'action devant le lycée Colbert se sont dirigés dans l'après-midi vers Bergson, a constaté le correspondant de Sputnik.

Ce mardi 10 novembre a été fixé comme jour de la grève sanitaire par l'ensemble des enseignants et élèves pour pointer la nécessité d'un protocole sanitaire plus strict, notamment de limiter le brassage des élèves dans le secondaire. Les enseignants du primaire réclament plus de remplaçants.

Un total de cinq tentatives de blocage a été recensé dans la capitale ce mardi, selon le rectorat de Paris.

L'une des actions a été prévue rue du Bac, au pied du ministère de l’Éducation nationale.

Le taux de participation, selon les chiffres du rectorat fournies à 20 Minutes, s'élève à 17,7% dans les collèges, 9,6% dans les lycées professionnels, 5,3% dans les lycées généraux et technologiques, et 6,9% pour le premier degré.

Lire aussi:

«On aurait dit une guerre civile»: des fêtards en Bretagne reviennent sur la nuit d’affrontements avec la gendarmerie
Un important incendie suivi de déflagrations dans le centre de Moscou - vidéos
Une rave party de plus de 1.000 fêtards dégénère à Redon: un homme perd sa main - images
Attention à une escroquerie avec le permis de conduire qui se répand 
Tags:
épidémie, police, blocage, lycée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook