France
URL courte
Par
Controverse autour de la loi «Sécurité globale» (48)
10174
S'abonner

La journée de samedi a été marquée par de nombreuses manifestations contre la loi Sécurité globale qui ont parfois dégénéré, notamment à Paris, faisant une centaine de blessés parmi les policiers et les gendarmes, a annoncé Gérald Darmanin.

Le ministre français de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a déclaré que presque 100 membres des forces de l’ordre avaient été blessés au cours des manifestations qui se sont déroulées dans le pays le 28 novembre.

Bilan définitif: 98 blessés parmi les policiers et gendarmes. Je leur apporte tout mon soutien, a-t-il indiqué sur sa page Twitter.

Il avait fait état dès samedi soir de 37 blessés parmi les policiers, ajoutant que les chiffres étaient préliminaires.

De 130.000 à 500.000 participants

Des manifestations contre la loi Sécurité globale, qui prévoit de durcir les règles de publication d’images représentant des membres des forces de l'ordre, se sont tenues dans quelque 70 villes de France, notamment à Paris où elles ont été émaillées de violences.

Selon le ministère de l'Intérieur, plus de 130.000 personnes ont participé à ces actions à travers tout le pays.
Toutefois, les organisateurs des manifestations affirment que le chiffre est bien plus important et avoisinerait les 500.000.

Dossier:
Controverse autour de la loi «Sécurité globale» (48)

Lire aussi:

Plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
«Une catastrophe»: Michel Cymes sur la suspension des activités physiques des enfants pendant la pandémie
«Fait pour dormir»: voici pourquoi il ne faut pas manger au lit
Couvre-feu à 18h: «On a le droit de déroger, alors faisons-le», lance un maire breton
Tags:
blessés, police, loi Sécurité globale, manifestation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook