France
URL courte
Par
107411
S'abonner

Les actions de protestations de policiers se poursuivent dans l'Hexagone, après les propos de Macron sur le racisme et la violence dans la police. À Nîmes, des agents ont distribué des bonbons et n'ont pas verbalisé ceux qui ne présentaient pas de dérogation valide.

Une semaine après les propos du Président sur les contrôles au faciès et ses allusions aux violences policières, les actions de protestations des policiers continuent, avec notamment des grèves du zèle. Lors d'une action soutenue par le syndicat Alliance, des agents de l'Hérault et du Gard ont procédé à des «contrôles de courtoisie», rapporte Objectif Gard.

«Accusés de tous les maux de la société. Insultés et agressés lors de leurs missions voire même dans leur vie privée. Vilipendés par certains politiques, accusés d’être racistes et violents. Lâchés et stigmatisés jusqu’au plus haut niveau de l’État. Les policiers souhaitent mettre l’accent sur leur souffrance et leur colère face à ce qu’ils vivent comme une véritable injustice», a indiqué Alliance dans un communiqué.

Pas de verbalisation

Ces contrôles consistaient à simplement discuter avec les automobilistes des conditions de travail des forces de l'ordre, précise la Gazette de Nîmes. Vendredi 11 décembre, au niveau du péage de l'autoroute Nîmes-Ouest, des policiers ont distribué des bonbons et de faux procès-verbaux.

«Les personnes en infraction pour non-port du masque de protection et/ou pour non-présentation de la dérogation de sortie Covid-19 ne seront pas verbalisées, nous leur remettrons un tract, sous la forme d’une fiche que nous remplirons», a fait savoir le délégué régional Rémy Alonso, cité dans le Métropolitain.

D'autres actions et mouvements sont déjà prévus partout en France la semaine prochaine, avec une nouvelle mobilisation évoquée pour le vendredi 18 décembre.

Lire aussi:

Il braque un bar-tabac dans l'Oise puis entame une carrière de gendarme en Turquie
Lalanne risque cinq ans de prison pour son appel à l’armée visant à destituer Macron
Des centaines d’étudiants font la queue à Paris pour les distributions alimentaires – vidéo
Tags:
procès-verbal, protestations, contrôle, bonbon, police
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook