France
URL courte
Par
21266
S'abonner

Peu après l'allocution du ministre de la Santé, c'est le porte-parole du gouvernement qui prend la parole pour faire le point sur la propagation du virus dans l'Hexagone.

Alors que l'ombre d'un reconfinement plane au-dessus de la France, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal s'est penché de nouveau sur la circulation du virus. Selon lui, un «consensus» a été atteint avec les élus quant à la nécessité de prendre «des mesures supplémentaires».

«Deux consensus se sont dégagés. Le premier: c'est que la situation est fragile, et le deuxième qui découle du premier: nous devons prendre des mesures supplémentaires», a-t-il déclaré. «Le couvre-feu à 18h a sans doute permis d'éviter une explosion du nombre de cas de Covid-19 dans notre pays mais il n'est plus suffisant. Nous devons agir.»

Des annonces en l'espèce suivront «dans les prochains jours».

Selon M.Attal, fin février quelque 2,5 millions de citoyens auront reçu au moins une dose du vaccin. Les autorités sanitaires ont annoncé ce jeudi 28 janvier que 1.349.517 personnes se sont déjà fait inoculer le vaccin.

Une «épidémie dans l'épidémie»

«Différents scénarios» sont actuellement à l'étude par l'exécutif, dont «un confinement très serré». Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a pointé l’efficacité insuffisante du couvre-feu lors d'un point presse plus tôt dans la journée.

Pour lui, une vague «plus forte» et une «épidémie dans l'épidémie» sont à craindre, vu la propagation des variants britannique et sud-africain sur le sol français.

Selon Europe 1, il est possible que le Président de la République s'exprime en l'espèce dimanche ou en début de semaine prochaine.

Lire aussi:

Des sportifs américains aux JO s’en prennent aux athlètes russes après des défaites
Une ministre traite Asselineau et Philippot de «losers», ces derniers s’insurgent
La situation «dramatique» en outre-mer est «un avant-goût de ce qui risque de se passer en métropole»
Tags:
Gabriel Attal, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook