France
URL courte
Par
374815
S'abonner

Une semaine après l’annonce de la phase de test du stationnement payant pour les deux-roues motorisés dans le IXe arrondissement de la capitale, la Fédération française des motards en colère a organisé un rassemblement afin de dénoncer cette mesure. Selon son coordinateur interrogé par BFM TV, les motos apportent une «plus-value» à la mobilité.

Samedi 6 février, de nombreux motards ont manifesté à coups de moteurs vrombissants dans les rues de la capitale. Le rassemblement, organisé par la Fédération française des motards en colère (FFMC), vise à dénoncer le projet de la mairie de Paris de rendre le stationnement des deux-roues payant.

«On voudrait faire comprendre aux élus que nous apportons une plus-value avec nos deux-roues motorisés, ça apporte une fluidité dans le trafic urbain», affirme au micro de BFM Paris le coordinateur de la FFMC Jean-Marc Belloti.

«Si tous ces gens-là devaient repasser à la voiture, ça poserait un problème. On apporte une solution en termes de mobilité donc on veut que les élus en tiennent compte», justifie-t-il.

Cette fois auprès de France 3, M.Belloti assure ne pas manifester «parce qu’on n’a pas envie de payer», mais avance des arguments d’écologie. «On ne roule pas au diesel mais à l’essence, en consommant en moyenne cinq litres aux 100».

La phase test

Les motards ont marqué plusieurs arrêts, notamment devant la mairie du IXe arrondissement. C’est dans cette circonscription qu’une phase test des stationnements payants pour les motos et scooters devrait être mise en place prochainement. Fin janvier, la maire du IXe Delphine Bürkli a en effet annoncé sa volonté de proposer cette mesure au Conseil de Paris.

L’équipe d’Anne Hidalgo affirme quant à elle privilégier la concertation avec tous les acteurs du dossier avant de prendre une vraie décision. «Le stationnement payant pour les deux-roues motorisés est une mesure fortement demandée dans les contributions des états généraux du stationnement», déclare dans Le Parisien l’adjoint à la mairie David Belliard, chargé de la transformation de l'espace public, des transports et des mobilités.

Lire aussi:

«Je vais tous vous crever»: appelés pour des violences conjugales, des policiers se font tirer dessus
Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
Tags:
Paris, manifestation, stationnement, Anne Hidalgo, Fédération française des motards en colère (FFCM)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook