France
URL courte
Par
4256
S'abonner

Cible d'un photomontage «à caractère sexuel» et de diffamation, David-Xavier Weiss, premier adjoint au maire de Levallois-Perret, vise dans une plainte en justice Patrick Balkany. Ce dernier nie avoir diffusé le photomontage.

David-Xavier Weiss, premier adjoint au maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), a déposé deux plaintes contre Patrick Balkany. La première porte sur de la diffamation et la deuxième sur la création et la diffusion d’un photomontage «à caractère sexuel», rapporte ce vendredi 26 février l'AFP.

Le commentaire de Patrick Balkany sur Facebook est à l’origine de la première plainte déposée.

«Ce petit monsieur est uniquement protégé par ses amours avec le Sénateur Karoutchi malgré son récent mariage avec un autre jeune homme (sic), il n'a jamais habité Levallois, il n'a jamais rien fait pour la Ville, il n'est adjoint que pour tenter de "séduire" la communauté juive, apparemment sans succès. Je considère sincèrement qu'à tous points de vue, ce monsieur est très nuisible pour Levallois et les Levalloisiens...Vivement qu'il reste chez lui à Paris!», a écrit M. Balkany sur Facebook.

Son commentaire intervient en réponse à celui de M. Weiss qui a salué sur LinkedIn le placement sous bracelet judiciaire de l’ancien maire levalloisien et de son épouse en les accusant d’avoir «entaché l’image de la Ville».

Contacté par l'AFP, David-Xavier Weiss a qualifié ces commentaires d’«homophobes» et d’«antisémites».

«On a atteint un stade d’atteinte à la vie privée»

Plus tard, M. Balkany aurait fait un photomontage «à caractère sexuel» représentant M. Weiss, indique l'AFP. Selon Actu, ce photomontage «dégradant», qui aurait seulement été relayé par messages privés, a été vu par de nombreuses personnes avant de parvenir jusqu’à l’Hôtel de Ville et à la maire Agnès Pottier-Dumas.

«On s’est dit qu’on avait atteint un point de non-retour. Des attaques, on en prend tous les jours. Mais là, on a atteint un stade d’atteinte à la vie privée», expose au site d’information la maire.

Contacté par le site d’information, David-Xavier Weiss confie être partagé «entre la pitié pour cette déchéance morale et le dégoût pour ceux qui utilisent ces procédés inqualifiables et pénalement répréhensibles».

Patrick Balkany nie les faits

Cependant, interrogé par l'AFP, Patrick Balkany a réfuté les accusations de diffusion de ce photomontage en reprochant à David-Xavier Weiss de l'insulter en permanence lui et son épouse et indiquant refuser de porter plainte lui-même car «ce n'est pas dans [ses] habitudes».

La Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRPD) est chargée de l'enquête, indique le parquet de Nanterre cité par l'AFP.

Lire aussi:

Contrôle de police à Stains: «J'ai cru que c'était des voleurs, des agresseurs», affirme le conducteur blessé par balles
Avec Macron, «il n’y aurait jamais eu de TGV»: des cheminots en colère envahissent la gare de Lyon - vidéos
Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
Tags:
France, Patrick Balkany, Levallois-Perret
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook