France
URL courte
Par
226101
S'abonner

Le groupuscule Génération identitaire a été dissous en Conseil des ministres, a confirmé Gérald Darmanin mercredi 3 mars sur Twitter

Mercredi 3 mars, le ministre de l’Intérieur a confirmé que le groupe Génération identitaire avait été dissous en Conseil des ministres, évoquant une incitation à la discrimination, la haine et la violence.

«L’association “Génération identitaire” promeut en réalité, au travers de ses interventions, de ses publications ainsi que des agissements et propos de ses dirigeants ou membres, une idéologie incitant à la haine, à la violence ou à la discrimination des individus à raison de leur origine, de leur race ou de leur religion», indique le décret partagé par le ministre.

Il met également en cause la «forme et l’organisation militaires» de Génération identitaire, le groupe ayant été également accusé de vouloir agir en tant que milice privée. Il souligne notamment sa gestion d’un «club de boxe identitaire» à Lyon, où se trouve son siège principal.

Dernière action annulée

Plusieurs militants du mouvement se sont rassemblés dans la matinée dans un parc de la capitale pour une dernière action, laquelle a toutefois été interrompue par les forces de l’ordre. Après des contrôles d’identité, ils ont été raccompagnés jusqu’au métro. Une banderole apportée pour l’événement a été saisie par la police.

​La dernière action anti-migrants du groupe dans les Pyrénées, largement médiatisée, avait «scandalisé» le ministre de l’Intérieur, lequel a engagé la procédure de dissolution mi-février. Une semaine plus tard, plusieurs centaines de militants et soutiens du groupe ont manifesté à Paris contre sa dissolution, ce qui n'a visiblement rien changé à la décision du gouvernement.

 

 

 

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
décret, groupe, dissolution, Génération identitaire, Gérald Darmanin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook