France
URL courte
Par
6053316
S'abonner

Doté du droit d’expulser du plateau de TPMP tout chroniqueur dès le moment où il ne veut plus débattre avec lui, Booba a mis dehors Jean Messiha. Ceci, après que l’ex-responsable du Rassemblement national avait dénoncé la «haine antifrançaise, contre les femmes, les homosexuels» des chansons du rappeur.

Invité de Touche pas à mon poste (TPMP) à l’occasion de la sortie de son dernier album, le rappeur Booba a eu recours à son droit de renvoyer un chroniqueur du plateau dès que la discussion ne lui plait plus. L’artiste français installé à Miami a ciblé Jean Messiha, ancien responsable du Rassemblement national.

Alors que le débat portait sur la dangerosité du rap pour la jeunesse, celui-ci a soudain tourné court. Alors qu’il devait dire s’il aimait Booba ou non, Jean Messiha a répondu:

«Humainement je sais pas, mais j’aime pas sa musique.»

Ce à quoi le rappeur a rétorqué:

«Oh sois honnête! Moi je t’aime pas, tu viens du Front national, comment tu veux que je t’aime?»

Et d’expliquer qu’il lui était impossible de «tolérer le racisme». L’homme politique a alors retourné cette accusation contre le rappeur:

«Le racisme dans vos chansons, je le tolère pas vraiment non plus: la haine antifrançaise, contre les femmes, contre les homosexuels…»

C’est à ce moment que le rappeur a appuyé à plusieurs reprises sur son buzzer en insistant sur le départ de son interlocuteur du plateau et ne lui laissant pas le temps de terminer sa phrase.

Le Front national, «ça ne devrait pas exister»

«Allez, salut et merci», a lancé ensuite le rappeur en poursuivant:

«Je ne discute pas avec le Front national, ça ne va pas ou quoi? Ça ne devrait pas exister le Front national. À quel moment ça peut être un parti? Avec toutes les horreurs qu’ils ont faites et dites... Ça ne devrait même pas être autorisé.»

Le rappeur est allé jusqu’à comparer Marine Le Pen au Ku Klux Klan aux États-Unis:

«Le KKK, ça n’est pas un parti reconnu, tu ne vas pas voter pour eux.»

Jean Messiha a pour sa part réagi sur son compte Twitter à cet échange en publiant une séquence depuis le plateau.

«Incapable de répondre, il a tapé comme un golio [sic] sur le buzz», a-t-il écrit.

Lire aussi:

Incendie criminel dans une école maternelle à Lille, les pompiers visés par des mortiers d’artifice – images
Des chasseurs américains escortent deux Tu-142 russes au-dessus du Pacifique
«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Tags:
racisme, haine, Rassemblement national (RN), Touche pas à mon poste (TPMP), Cyril Hanouna, Booba, Jean Messiha
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook