France
URL courte
Par
13254
S'abonner

Constatant une nette accélération de l’épidémie, l’exécutif a annoncé un troisième confinement, qui n’en porte pas le nom, dans 16 départements pour une durée de quatre semaines. Voici ce qui va changer.

Jeudi 18 mars, sans mentionner le mot «confinement», Jean Castex a annoncé une série de mesures «de freinage massif» en vigueur dès ce vendredi 19 mars à minuit et pour quatre semaines dans 16 départements où la situation est critique: tous ceux de la région Île-de-France (huit), ceux des Hauts-de-France (cinq) ainsi que les Alpes-Maritimes, la Seine-Maritime et l’Eure.

Le couvre-feu passera toutefois de 18 à 19 heures dès samedi, et ce sur l’ensemble de la France métropolitaine, pour tenir compte du passage à l’heure d’été. Les lieux de culte resteront ouverts partout, toujours selon un protocole sanitaire.

Dans ces 16 départements, regroupant environ 21 millions de personnes, soit un Français sur trois, les commerces non-essentiels devront fermer. Les libraires, disquaires, ainsi que les coiffeurs pourront rester ouverts, avec un protocole sanitaire particulier. Ce vendredi, Gabriel Attal a indiqué qu’un décret serait publié précisant exactement quels commerces sont concernés.

Travail et école

Les entreprises de ces départements devront passer au télétravail «au moins quatre jours sur cinq» si elles le peuvent. Les protocoles de contrôle des entreprises seront renforcés pour s’assurer que cette mesure est bien mise en place. Concernant les repas, il y aura «un protocole significativement renforcé pour la restauration collective en entreprise», selon Jean Castex.

Les écoles maternelles et primaires et les collèges restent ouverts normalement. Les lycées passent cependant en «demi-jauge», selon les mots du Premier ministre. Les universités continueront à fonctionner selon les protocoles déjà en vigueur. Les cours d’éducation physique et sportive reprendront, ainsi que les activités extrascolaires si elles se déroulent en extérieur.

Sorties et déplacement

Contrairement au premier confinement, il sera possible de sortir pour se promener ou faire du sport, sur présentation d’une attestation et seulement dans un rayon de 10 kilomètres autour de son domicile, mais sans limite de temps, du moins jusqu’à 19 heures. Les déplacements entre régions sont quant à eux interdits. Les préfets pourront interdire la fréquentation de certains lieux en cas de risque sanitaire.

L’ensemble de ces mesures pourra être étendu à d’autres départements si nécessaire, a prévenu le Premier ministre.

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Des millions de voitures pourraient être prochainement exclues de la circulation dans les grandes villes de France
Tags:
déplacement, fermeture, mesures supplémentaires, confinement, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook