France
URL courte
Par
142914
S'abonner

Plusieurs centaines de jeunes se sont retrouvés dans le jardin Vauban, à Lille, pour profiter des premières températures clémentes de l’année. Ils ont toutefois été sommés de quitter les lieux par les policiers qui ont remarqué des infractions aux règles sanitaires durcies ces derniers temps suite à une nouvelle vague de l’épidémie.

Le retour des beaux jours ne semble laisser personne indifférent. C’est notamment le cas dans le jardin Vauban, à Lille, où plusieurs centaines de jeunes se sont rassemblés pour profiter du soleil.

Les gestes barrières semblent avoir été complètement oubliés. Et ce alors que la France voit déferler une troisième vague de l’épidémie.

«On comprend bien le besoin de se retrouver dehors, de profiter du beau temps. Mais là, il y a trop de risques», explique à La Voix du Nord un commissaire en charge du dispositif.

Intervention de la police

Le nombre de personnes installées dans le parc devenu trop important, les forces de l'ordre ont décidé d'intervenir.

Vers 17h30, la police a commencé à évacuer près de 400 personnes.

Des opérations ont été déclenchées sur d’autres sites également «pour veiller au respect des gestes barrières dans le cadre des mesures sanitaires», a indiqué la police nationale du Nord sur Twitter.

«C’était impressionnant», a déclaré à Lille Actu le commandant en charge de cette opération.

«Lorsqu’on est arrivé, c’était noir de monde. Il y avait de la musique, ça dansait et ça consommait de l’alcool» sur la pelouse du parc Vauban.

Selon BFM TV, plusieurs verbalisations ont été effectuées sur place, mais aucun incident particulier n'a été relevé.

Pourtant, dans un télégramme envoyé le 23 mars aux préfets, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, les invitait à appliquer strictement les mesures sanitaires, notamment au sujet des rassemblements sur la voie publique.

«On va aller ailleurs»

Certains jeunes ont néanmoins une explication quant à la présence d’un aussi grand nombre de personnes dans le parc.

«Il n'y a rien d'autre à faire, donc on est là, a déclaré à Europe 1 une jeune fille. C'est vrai que l'on prend un risque, mais […] il y a du soleil et la seule chose que l'on puisse faire c'est de sortir.»

L’opération de police lancée, les jeunes ont remballé leurs affaires et ont quitté les lieux. Sans pour autant renoncer à l’idée d’un regroupement.

«On va aller ailleurs, tout simplement», conclut l’un d’eux à la radio.

Lire aussi:

Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Un trentenaire décède après sa vaccination au Pfizer dans les Landes, la famille y voit un lien et porte plainte
Tags:
Lille, France, police, jeunes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook