France
URL courte
Par
162423
S'abonner

Une dizaine de tirs de mortier ont visé le commissariat de police de Meyzieu, au nord-est de Lyon, a fait savoir le syndicat SGP Police 69. Aucun blessé n'est à déplorer mais le maire de la ville a déclaré son «inconditionnel soutien» à la police, espérant des «peines exemplaires».

Une nouvelle attaque a été perpétrée le 5 avril au soir contre un commissariat, cette fois-ci contre celui de Meyzieu, au nord-est de Lyon.

Des mortiers d’artifice ont été tirés sur les façades du bâtiment vers 23 heures. Selon Lyon Mag, les policiers du commissariat ont donné l’alerte sur les ondes et des renforts sont rapidement arrivés sur les lieux. Toutefois, aucune interpellation n’a pu être effectuée, les équipages de la brigade anticriminalité n’ayant trouvé personne.

Aucun blessé n'est à déplorer ni aucun dégât matériel, bien que le bâtiment ait été la cible d’une dizaine de tirs de mortiers d’artifice, précise Le Progrès. Les auteurs du délit ont pris la fuite. Une enquête a été ouverte.

«Inconditionnel soutien»

Le maire de Meyzieu et conseiller de la Métropole de Lyon, Christophe Quiniou, a réagi à ce nouvel acte de barbarie, indiquant que les autorités étaient mobilisées pour en retrouver les auteurs.

«Je n’envisage pas un seul instant qu’on défie ainsi l’autorité, qu’on s’attaque à l’uniforme dans notre État de droit […] À l’ensemble des fonctionnaires de police, de sécurité et de secours, je redis aujourd’hui mon inconditionnel soutien.»

Dans ce contexte, il a appelé à «des peines exemplaires».

Un autre commissariat avait précédemment été attaqué près de Lyon, à Bron, également au mortier d’artifice, dans la nuit du samedi 14 au dimanche 15 mars.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
De Lyon à Moscou pour le vaccin russe: un avocat français livre à Sputnik son expérience
Tags:
mortier, tirs, commissariat
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook