France
URL courte
Par
4110
S'abonner

À la veille de la réouverture des terrasses, des restaurateurs d’Ille-et-Vilaine s’inquiètent du manque de personnel. En effet, avec la crise, de nombreux employés se sont tournés vers d'autres domaines. Pôle emploi se mobilise.

Alors que la France se prépare à la réouverture des terrasses le 19 mai, couplée à un couvre-feu décalé et une limitation de six personnes par table, et qu’un afflux de clients est attendu, certains restaurateurs font face à un manque de personnel.

France Bleu rapporte qu’à Redon (Ille-et-Vilaine), en Bretagne, une quarantaine de postes de serveur, commis et cuisinier restent à pourvoir.

Audrey Josse, directrice de l'agence Pôle emploi, citée par la radio, souligne le véritable défi que cette reprise représente pour les restaurateurs:

«Intégrer un salarié complémentaire, c'est complètement différent de reconstituer une équipe dans son intégralité!».

Du point de vue de l’emploi, la restauration et l’hôtellerie restent des secteurs «en tension», au-delà des nombreux départs occasionnés par la pandémie.

«On a toujours eu, dans ces domaines, des difficultés à pourvoir des postes dans l'urgence», note Mme Josse.

France Bleu précise que Pôle emploi mène des actions de communication et de recrutement depuis plusieurs semaines pour pallier cette pénurie dans les établissements concernés.

«On a mis en place un rallye avec trois établissements volontaires, explique la directrice de l’agence. Le restaurant Édouard Set, par exemple, nous a confié six offres et viendra présenter les postes aux candidats le 20 mai, à l'agence».

Quant aux prérequis, «on est assez ouverts», assure-t-elle.

«Certains postes demandent de la qualification et de l'expérience, mais d'autres peuvent tout à fait être confiés à un débutant pour peu qu'il ait l'esprit d'équipe et le sens du service.»

Des salariés reconvertis?

À l’arrêt total ou partiel depuis plus d’un an, le secteur de l’hôtellerie-restauration a vu de nombreux salariés, en chômage partiel depuis de longs mois, partir vers d’autres horizons.

D’après une étude menée conjointement par l’UMIH, le GNC (Groupement national des chaînes hôtelières), le GNI (Groupement national des indépendants) et le SNRTC (Syndicat national de la restauration thématique et commerciale), 140.000 salariés de l’hôtellerie et de la restauration ont changé de métier avec la crise sanitaire.

Les restaurants étoilés débordés par les réservations

Pendant que certains restaurants d’Ille-et-Vilaine manquent de personnel pour la réouverture à l’approche de la deuxième étape du déconfinement, les restaurants étoilés connaissent une explosion des réservations pour fêter le retour à la normale.

Selon Europe 1, plusieurs restaurateurs ont de nombreuses réservations en attente et ont besoin de renforts pour traiter le grand nombre de demandes.

La deuxième étape du retour à la normale

Le 29 avril, Emmanuel Macron a annoncé un calendrier du déconfinement progressif en quatre étapes. La deuxième, qui débute demain, mercredi 19 mai, sera marquée par le passage du couvre-feu de 19h à 21h, la réouverture des commerces, musées, salles de cinéma, théâtres et terrasses.

Fermées depuis la fin octobre, les terrasses des bars, cafés et restaurants pourront rouvrir avec une jauge limitée à 50% de leur capacité, accueillant six maximum par table, ainsi l’obligation de rester assis.

Les salles des établissements concernés resteront, elles, fermées jusqu’à la prochaine étape du déconfinement planifiée le 9 juin, quand les terrasses pourront de nouveau ouvrir entièrement.

Lire aussi:

«Ils profitaient des USA»: Trump se lâche contre Macron et les dirigeants européens
Francis Lalanne choque en liant le malaise cardiaque d’Eriksen au vaccin anti-Covid
Le geste désespéré d’un Algérien en situation irrégulière qui voulait quitter la France
Tags:
pandémie, manque, personnel, restaurant, déconfinement, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook