France
URL courte
Par
123241
S'abonner

La gendarmerie de Dordogne a diffusé un portrait récent de Terry Dupin, l'homme de 29 ans toujours recherché par les autorités. Selon un signalement ajouté au cliché, on apprend qu'il mesure 1m83, qu'il est de corpulence athlétique, de type caucasien et porte une barbe.

Plus de 24 heures après le début de l’opération de recherche au Lardin-Saint-Lazare, en Dordogne, l’ancien militaire qui a tiré sur des gendarmes n’a toujours pas été retrouvé. La gendarmerie a diffusé ce 31 mai au matin un appel à témoins avec une photo du fugitif.

Né à Rosny-sous-Bois le 14 avril 1992, Terry Dupin, cheveux rasés sur les côtés et longue barbe, est qualifié d'«individu dangereux».

​Selon ce signalement, il mesure 1m83 et est de corpulence athlétique, de type caucasien.

La traque se poursuit ce lundi matin

La traque se poursuit ce 31 mai en Dordogne pour retrouver un ancien militaire lourdement armé, quatre fois condamné pour violences conjugales, et réfugié depuis plus de 24 heures dans une forêt cernée par les forces de l'ordre au Lardin-Saint-Lazare. Plus de 300 gendarmes et sept hélicoptères sont mobilisés.

Né en région parisienne, le suspect vit en Dordogne depuis l’âge de sept ans. De 2011 à 2016, il a appartenu au régiment d’infanterie de Brive.

L'ex-militaire dispose «d'une arme de grande chasse, une arme puissante et qui est effectivement une arme dangereuse», avait précisé le 30 mai à la presse le général André Pétillot, commandant de la région de gendarmerie de Nouvelle Aquitaine. Selon une source proche du dossier et citée par l'AFP, il s'agit d'une Winchester de calibre 30-30, dont il a fait usage à plusieurs reprises dans sa fuite contre les forces de l'ordre.

Lire aussi:

Genou à terre des joueurs de l’équipe de France: «Un signe de soumission idéologique»
Les États-Unis vont-ils utiliser la mer Noire comme prochaine zone de conflit contre la Russie?
Une sénatrice française appelle directement à l'ingérence en Algérie
Tags:
photo, fugitif, Dordogne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook