France
URL courte
Par
8734
S'abonner

Le variant Delta progressent peu à peu en France, où Olivier Véran craint plus de 20.000 contaminations à la fin août en cas d’inaction. La région parisienne connaît déjà un rebond avec le dépassement du seuil d’alerte fixé à 50 cas pour 100.000 habitants.

Le taux d'incidence en Île-de-France a franchi son seuil d’alerte fixé à 50 cas pour 100.000 habitants pour atteindre 50,5, indiquent les données de Santé publique France disponibles au 11 juillet.

Ce chiffre a doublé par rapport à celui du 25 juin, très faible avec ses 24,6 cas. Parmi tous les départements d’Île-de-France, seule la Seine-et-Marne reste relativement épargnée avec un taux d’incidence de 28,1 cas pour 100.000 habitants, au-dessous de la moyenne nationale qui est de 35.

Paris est le leader de ce classement avec un taux de 82,8. Ensuite viennent les Hauts-de-Seine (52,9), la Seine-Saint-Denis (48), le Val d'Oise (46,4), le Val-de-Marne (44,5), les Yvelines (42,8) et l'Essonne (41,6).

La région parisienne a ainsi rejoint les cinq autres départements les plus touchés par l’épidémie.

Selon Santé publique France, le taux d'incidence s’est élevé à 58,5 dans les Pyrénées-Atlantiques, 61,2 dans les Alpes-Maritimes, 57,5 en Haute-Garonne, 50,6 dans l'Hérault et 103 dans les Pyrénées-Orientales.

Le variant Delta en France

Cette nouvelle intervient alors que le variant Delta fait remonter les chiffres de contaminations depuis le 26 juin. Le 11 juillet, la France a enregistré 4.256 cas supplémentaires contre 2.549 une semaine plus tôt, d’après Santé publique France.

Le ministre de la Santé a sonné l’alerte en mettant en garde le 11 juin contre plus de 20.000 nouveaux cas potentiels par jour début août si la reprise de l'épidémie n’était pas freinée. Pour Olivier Véran, le variant Delta sera probablement majoritaire à partir du week-end dans les nouvelles contaminations.

«Avec la tendance épidémique de ce variant Delta, qui est beaucoup plus contagieux que le Covid-19 auquel nous avions affaire l'été dernier [...], les 3.000 cas pourraient devenir 6.000 cas dans une semaine, 12.000 cas dans 15 jours et monter au-dessus de 20.000 voire plus début août si nous n'agissons pas», a-t-il indiqué au micro de Radio J.

Une allocution d’Emmanuel Macron est attendue ce lundi 12 juillet. Le chef de l'État devrait aborder l’obligation vaccinale des soignants ou encore une extension du pass sanitaire.

En outre, dans un avis rendu public le 9 juillet, le Conseil scientifique recommande d’envisager un «retour à des mesures partielles de restriction […], y compris en juillet et en août et dans des zones de vacances, comme cela vient d’être récemment réalisé au Portugal».

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
Paris et Londres VS Malabo: lutte contre la corruption ou jeux d’intérêts stratégiques?
Tags:
France, Île-de-France, Covid-19, Olivier Véran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook