Insolite
URL courte
4133
S'abonner

Stephen Hawking voulait que sa pierre tombale porte sa célèbre équation décrivant l'entropie des trous noirs. Or, le physicien britannique n'est pas le pionnier pour ce genre d'épitaphe.

Pour finir en toute beauté, rien n'est mieux qu'une inscription pas comme les autres sur sa pierre tombale. Même si on a réussi dans la vie, il n'est jamais inutile de s'offrir une petite gloire post-mortem.

Le physicien Stephen Hawking le comprenait bien et a voulu que sa pierre tombale porte sa célèbre formule décrivant l'entropie des trous noirs. Baptisée «formule de Bekenstein-Hawking», elle a totalement révolutionné les modèles théoriques en les obligeant à considérer dorénavant une réelle thermodynamique des trous noirs.

Il y a quatre siècles, le mathématicien allemand Ludolph van Ceulen, qui a obtenu une valeur de π à 35 décimales, a eu une volonté similaire à celui de Hawking: le prodigieux mathématicien a ordonné que ces chiffres soient inscrits sur sa pierre tombale:

Une historie plus tragique se cache derrière la tombe du physicien et philosophe autrichien Ludwig Eduard Boltzmann, considéré aujourd'hui comme le père de la physique statistique. Ayant échoué à convaincre ses contemporains de la validité de sa formule qui définit l'entropie d'un système thermodynamique, le chercheur a subi des crises de dépression qui l'ont finalement amené au suicide en 1906, à l'âge de 62 ans.

Comme en signe d'ultime repentance, la tombe de Boltzmann au cimetière centrale de Vienne porte sa célèbre équation inscrite au-dessus de la statue du physicien:

Parfois les chercheurs ne sont pas aussi laconiques après la mort. Ainsi, sir Isaac Newton, voisin de Stephen Hawking à l'abbaye de Westminster, possède, lui, une énorme épitaphe en latin. Apparemment lassé par cette verbosité, le poète Alexandre Pope a proposé une épitaphe courte et frappante: «La Nature et ses lois gisaient dans la nuit. Alors Dieu dit "que Newton soit!", et la lumière fut». Pourtant, on n'a pas autorisé à l'inscrire sur le mausolée de Newton:

Assez ironiquement, devant la sépulture d'Isaac Newton se trouve une simple plaque commémorative en l'honneur de l'un des «pères» de la mécanique quantique Paul Dirac avec sa célèbre équation combinant mécanique quantique et la relativité restreinte, considérée par de nombreux connaisseurs comme la plus belle de l'histoire de la physique:

Alors que la propre tombe de Dirac n'est ornée d'aucune formule, celle de son collègue autrichien Erwin Schrödinger porte son équation qui décrit l'évolution dans le temps d'une particule massive non relativiste:

Pourtant, selon certains spécialistes assez instruits, même si l'équation est là, il est toujours impossible de dire si l'auteur du paradoxe du Chat de Schrödinger est mort ou vivant sans ouvrir le cercueil…

Lire aussi:

L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Un policier fait un croche-pied à un migrant lors de l'évacuation place de la République – vidéo
Deux personnes blessées dans une attaque au couteau dans un magasin en Suisse
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Tags:
physique, formule, équations, tombe, science, Erwin Schrödinger, Stephen Hawking
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook