Ecoutez Radio Sputnik
    Aeromexico

    La première compagnie aérienne mexicaine trolle fortement son voisin américain (vidéo)

    CC BY-SA 2.0 / Bernal Saborio / AEROMEXICO during pushback at MROC / SJO
    Insolite
    URL courte
    2101
    S'abonner

    Face à la polémique sur le mur «anti-migrants» voulu par Donald Trump à la frontière des États-Unis avec le Mexique, la compagnie aérienne Aeromexico a caricaturé les États-Unis dans une pub qui multiplie les vues. Conservateurs et rejetant les migrants, ces Américains restent soudain perplexes face au résultat d’un test ADN…

    Aeromexico, la première compagnie aérienne mexicaine, a brocardé les Américains rejetant le Mexique dans sa dernière publicité devenue extrêmement populaire. Se fondant sur le fait que les États-Unis sont la première destination des Mexicains mais que le contraire est loin d'être vrai, l'entreprise a interviewé des habitants d'une ville du Texas, traditionnellement conservateurs et situés près de la frontière sur laquelle Donald Trump veut ériger un mur contre les migrants.

    Sur la vidéo, certains États-uniens concèdent aimer la tequila ou les burritos mais tout le monde refuse de voyager au Mexique. «Laissez-moi rester ici en paix et laissez ces gens de leur côté de la frontière», déclare une des personnes interrogées.

    Leur attitude évolue cependant lorsque… on leur présente le résultat d'un test, visant à déterminer s'ils avaient en eux du sang mexicain et si oui, en quelle proportion. En effet, AeroMexico se propose d'offrir à ses clients potentiels une réduction égale au pourcentage de sang mexicain trouvé chez eux.

    Les flux migratoires entre le Mexique et les États-Unis existent depuis des siècles, par conséquent, une partie de la population américaine possède du sang mexicain. Les participants au projet en question, surpris des résultats, possèderaient entre 3 et 22% de sang mexicain, et se montrent plus enclins à visiter le Mexique!

    Tags:
    ADN, voyages, xénophobie, publicité, trolling, vidéo, immigration, Aeroméxico, États-Unis, Mexique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik