Insolite
URL courte
91630
S'abonner

Sur une vidéo visionnée plus de 6,3 millions de fois sur Internet, un dragon de Komodo engloutit un singe entier vivant avant de se lécher les babines, visiblement rassasié.

La Toile est en émoi devant une vidéo qui présente un dragon de Komodo dévorant un singe entier.

Visionnée plus de 6,3 millions de fois en près de deux ans, elle consiste en un véritable drame du monde animal qui s’est joué au Parc National de Komodo, en Indonésie. La vidéo ne montre pas le moment où le reptile chasse et attaque le primate.

Elle démarre au moment où le varan tient fermement sa victime entre ses mâchoires, ne laissant dépasser que les pattes arrière et la queue du singe. Quelques instants plus tard, le dragon a déjà entièrement avalé sa proie et se lèche goulûment les babines de sa longue langue fourchue, laissant apercevoir ses nombreuses dents.

Mais l’animal a un ennemi redoutable

Les dragons de Komodo sont très prisés par les trafiquants. Ainsi, un trafic via Facebook a été démantelé en mars dernier et cinq contrebandiers ont été arrêtés sur l'île de Java, avait relaté Le Parisien. Chaque reptile était vendu à presque 1.000 euros.

Dans ce contexte, les autorités locales et le ministère de l'Environnement ont décidé que l’île de Komodo serait fermée aux touristes pendant un an, à partir de janvier 2020 afin de couper court au trafic de ces varans, aujourd’hui en voie de disparition, a ajouté le journal.

Un grand lézard

Selon National Geographic, le dragon de Komodo serait apparu il y a 5 millions d’années, mais son ancêtre remonterait à 40 millions d’années. Il vit entre 30 et 50 ans dans un secteur très restreint, sur plusieurs îles de l’archipel indonésien, en Asie du Sud-Est. L’animal a une longueur moyenne de 2 à 3 mètres et une masse d'environ 70 kg, pouvant aller jusqu’à 90 kg. Il est aussi bien charognard que chasseur et peut faire des pointes  de vitesse à 19 km/h. La salive des dragons de Komodo est venimeuse du fait de la présence de toxines qui provoquent des hémorragies internes et peuvent conduire à la paralysie.

Lire aussi:

Tensions et gros incendie aux abords de la gare de Lyon à Paris - vidéos
Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
Litres d’eau, nourriture: quels produits acheter et stocker en cas de pandémie?
Le nombre d'infectés au coronavirus augmente encore en France, frôlant la soixantaine
Tags:
ancêtre, reptiles, paralysie, National Geographic, Asie du Sud-Est, Le Parisien, singes, varan, Indonésie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook