Insolite
URL courte
1415
S'abonner

Après avoir acheté ce qu’elle pensait être du fenugrec pour épicer un plat, une famille indienne a dû être emmenée à l’hôpital. L’enquête a rapidement conclu qu’ils avaient ingurgité du cannabis à leur insu. Le maraîcher qui leur avait vendu l’herbe a ensuite avoué qu’il souhaitait faire une blague et a été arrêté.

Une famille de six personnes a fini à l’hôpital à Uttar Pradesh, dans le nord de l’Inde, après avoir consommé du cannabis sans le savoir, a rapporté The Indian Express jeudi 2 juillet. L’un d’eux était rentré avec un bouquet de feuilles séchées. Un homme qu’il avait rencontré dans le village lui avait fait croire qu’il s’agissait de fenugrec, une plante utilisée comme épice.

Après avoir préparé de l’aloo-methi, un plat populaire indien à base de pommes de terre, tous ont commencé à être pris de vertiges, certains ont même perdu connaissance. Alertée par un voisin, la police a appelé les urgences et la famille entière a été transportée à l’hôpital.

Sur place, les policiers ont retrouvé les feuilles séchées et ont immédiatement compris l’origine du problème. Les six personnes venaient de consommer du cannabis.

Cette plante peut provoquer un rythme cardiaque élevé, en plus de ses propriétés psychotiques, et présente donc un risque de crise cardiaque pour les personnes âgées.

Une mauvaise farce

Toujours selon The Indian Express, la police a retrouvé l’homme qui avait vendu les feuilles de cannabis. Il a expliqué qu’il souhaitait faire une blague, regrettant que celle-ci ait mal tourné. Il a été arrêté et placé en garde à vue. La famille est à présent hors de danger, a déclaré un officier supérieur.

Lire aussi:

Malgré les avertissements, un tiers des Français prévoient de «partir» pour Noël
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Tags:
cuisine, arrestation, famille, Inde, hôpital, blague, cannabis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook