Ecoutez Radio Sputnik
    Petro Poroshenko

    La majorité du parti de Porochenko soutient la démission de Iatseniouk

    © AFP 2019 PATRIK STOLLARZ
    International
    URL courte
    Situation économique en Ukraine (85)
    23400
    S'abonner

    La fraction "Bloc Piotr Porochenko" soutient à l'unanimité la démission du gouvernement d'Arseni Iatseniouk, a déclaré le député du parti du président ukrainien Sergueï Kaplin.

    Les membres du parti politique "Bloc Piotr Porochenko" sont déterminés à en finir avec le gouvernement actuel et son premier ministre Arseni Iatseniouk.

    "Nous avons pris la décision très claire d'exprimer quasi-unanimement notre défiance à l'égard du travail du Cabinet des ministres. Nous avons également décidé de collecter des signatures en cas de défiance. Je suis persuadé que demain nous formerons le nouveau gouvernement. Nous avons les 226 voix requises afin d'inscrire la question de la liquidation du régime de M.Iatseniouk", a annoncé lundi Sergueï Kapline cité par un média ukrainien.

    Cependant, Arseni Iatseniouk et Piotr Porochenko n'ont pas attendu l'annonce des résultats du vote au sein du parti et ont tous deux quitté la réunion. Les députés ont pris la décision sans eux, a précisé un autre député du "Bloc Piotr Porochenko" Sergueï Lechtchenko.

    M.Porochenko est resté environ une heure, puis il est parti, ensuite est entré M.Iatseniouk, il a également quitté la salle au bout d'une heure", a révélé M.Lechtchenko.

    Le gouvernement ukrainien présentera mardi devant le parlement du pays le rapport final qui décidera du sort du cabinet des ministres d'Arseni Iatseniouk. 

    Dossier:
    Situation économique en Ukraine (85)

    Lire aussi:

    Allo, Erdogan? Ici Porochenko...
    Porochenko prêt à "faire redémarrer" le gouvernement
    L’Ukraine traversera deux mers pour éviter la Russie
    Tags:
    motion de censure, gouvernement, ministre, démission, Rada suprême, Sergueï Lechtchenko, Arseni Iatseniouk, Petro Porochenko, Kiev, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik