International
URL courte
0 180
S'abonner

Des experts russes ayant récemment visité la cité antique de Palmyre, gravement endommagée par l'occupation de l'organisation terroriste Daech, ont dressé un bilan qui évalue l'état des vestiges détruits par les extrémistes ainsi que le montant nécessaire au financement de leur restauration.

L'Arc de Triomphe ainsi que le temple de Baalshamin de Palmyre peuvent être restaurés, telle est la conclusion tirée par les experts  russes qui ont visité la cité antique du 5 au 9 juillet.

La restauration de l'Arc de Triomphe prendra entre 9 et 12 mois et coûtera 400.000 dollars (450 500 euros environ). Quant au temple de Baalshamin, le temps des travaux, qui reviendront à 175.000 dollars (158.000 euros) n'excèdera pas une période de deux ou trois mois, indiquent les spécialistes russes dans leur rapport.

​Toutefois, les chances de restaurer le célèbre temple de Bêl rasé par Daech sont minces, "les dommages étant importants et le sanctuaire étant réduit en innombrables morceaux de différente taille". Les experts n'excluent pas la possibilité de sa reconstitution à partir de photos et de dessins. Or, ces travaux prendront au moins 3 ou 4 ans. Dans ce contexte, ce qui est important c'est de préserver la partie restante du temple qui se trouve dans un état critique.

​La cité antique de Palmyre est l'un des six sites syriens inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco. L'un des plus riches centre de la civilisation antique

​Pendant leur occupation de la ville, les djihadistes ont fait sauter plusieurs vestiges de Palmyre, notamment l'Arch de Triomphe et les temples de Bêl et de Baalshamin. En outre, le musée de la ville et la célèbre nécropole de Palmyre ont été pillés. Ce n'est qu'en mars 2016 que les troupes syriennes ont réussi à libérer la cité antique des terroristes.

Lire aussi:

Le musée russe de l’Ermitage participera à la restauration de Palmyre
Palmyre libérée ? Palmyre martyrisée!
Palmyre: "il y a plus de dégâts qu’on n’aurait cru"
Le Kremlin réagit après les piques de Kadyrov contre Macron
Tags:
archéologie, restauration, vestiges, UNESCO, Etat islamique, Palmyre, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook