Ecoutez Radio Sputnik
    Japon

    Le Pentagone prêt à protéger le Japon des provocations nord-coréennes

    © AFP 2017 Fred Dufour
    International
    URL courte
    Tir du missile nord-coréen du 15 septembre 2017 (14)
    371241118

    Le chef du Pentagone, James Mattis, a réaffirmé à son homologue japonais Itsunori Onodera sa détermination à protéger le Japon des actions provocatrices de la part de Pyongyang.

    Évoquant le dossier nord-coréen lors d'une conversation téléphonique, le chef du Pentagone, James Mattis, a déclaré au ministre de la Défense japonais, Itsunori Onodera, que le Japon serait protégé des provocations de la Corée du Nord.

    «Le secrétaire à la Défense [américain] a réaffirmé à son homologue japonais la détermination inébranlable des États-Unis à maintenir la protection du Japon et la sécurité dans la région», a indiqué le porte-parole du Pentagone, Robert Manning, dans un communiqué auquel Sputnik a pu accéder.

    MM. Mattis et Onodera se sont d'ailleurs accordés sur le fait que les démarches provocatrices de la Corée du Nord requièrent une démonstration plus manifeste d'un front commun formé par les États-Unis, le Japon et la Corée du Sud. De même, ils ont convenu de l'importance de la coopération militaire entre ces trois pays.

    La Corée du Nord a confirmé avoir effectué vendredi un tir d'essai d'un missile balistique Hwasong-12. L'engin, qui a survolé le Japon, a atteint une altitude de 800 kilomètres, a parcouru 3.700 kilomètres et est tombé à 2.000 de l'île japonaise de Hokkaido. Le tir s'est déroulé sous le contrôle de Kim Jong-un en personne, d'après l'agence KCNA. Pyongyang a ainsi «testé les performances d'un missile balistique stratégique à longue et moyenne portée», a noté le dirigeant nord-coréen.

    Ce tir est intervenu trois jours après que le Conseil de sécurité des Nations unies a imposé de nouvelles sanctions contre Pyongyang pour son sixième essai nucléaire.

    Dossier:
    Tir du missile nord-coréen du 15 septembre 2017 (14)

    Lire aussi:

    Pyongyang publie les photos du dernier essai balistique
    Pyongyang, «une menace globale, qui demande une réponse globale de tous les pays»
    «Aucune option» n'est exclue par Washington en réponse à Pyongyang
    Pyongyang confirme avoir testé un missile Hwasong-12
    Tags:
    menace nord-coréenne, provocation, protection, Pentagone, Itsunori Onodera, James Mattis, Corée du Nord, Corée du Sud, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik