Ecoutez Radio Sputnik
    Alger

    La lutte contre la radicalisation en Algérie intéresse l’armée américaine

    CC0 / Pixabay
    International
    URL courte
    361946

    Dans le cadre de leur coopération dans la lutte contre le terrorisme, Washington va envoyer «21 hauts gradés de son armée en Algérie, pour en savoir plus sur l’expérience de cette dernière en matière de lutte contre la radicalisation», selon Mohamed Aïssa, ministre algérien des Affaires religieuses et des Waqfs, cité par le journal Echourouk.

    L'expérience de l'Algérie en matière de lutte contre la radicalisation religieuse et le terrorisme intéresse les autorités américaines au plus haut niveau. En effet, «21 hauts officiers de l'armée des États-Unis seront envoyé par Washington en Algérie afin d'en savoir plus sur l'expérience de cette dernière et de son ministère des Affaires religieuses dans la lutte contre la radicalisation», a déclaré Mohamed Aïssa, ministre algérien des Affaires religieuses et des Waqfs, rapporté par le quotidien Echourouk.

    Déjà, le 11 février 2018, une rencontre avait eu lieu à Alger entre Abdelkader Messahel, ministre algérien des Affaires étrangères, et le coordonnateur-adjoint de la lutte contre le terrorisme au Département d'État américain, Mme Alina Romanowski, en visite de travail dans le pays.

    Les entretiens entre les deux parties «ont permis un large échange de vues sur l'état de la coopération bilatérale en matière de lutte contre le terrorisme ainsi que sur la situation sécuritaire dans la région, notamment la question du retour des combattants terroristes étrangers et les menaces qu'ils font peser sur la sécurité régionale et internationale», selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères algérien cité par le journal El Moudjahid, dans son édition du 12 février 2018.

    Mme Romanowski a réaffirmé, quant à elle, l'intérêt de son pays à «développer davantage l'échange d'expériences et le renforcement de la coopération entre les deux pays, notamment en matière de déradicalisation et de renforcement des actions visant à tarir les nombreuses sources de financement du terrorisme», selon la même source.

    M.Messahel a de son côté souligné «les efforts que consent l'Algérie en sa qualité de Coordonnateur de l'Afrique pour la prévention de la radicalisation et de la lutte contre le terrorisme sur le continent», en rappelant «la tenue à Alger, au mois d'avril, d'une conférence internationale dédiée au renforcement de la lutte internationale contre le financement du terrorisme». Cette conférence «sera organisée dans le cadre du Forum Global de Lutte contre le Terrorisme en collaboration avec l'Union Africaine», a ajouté le quotidien.

    Lire aussi:

    La Syrie se penche sur l’expérience algérienne de lutte contre la radicalisation
    La diplomatie algérienne fait-elle rêver les États-Unis?
    Lutte contre l’extrémisme et le terrorisme: l’Algérie prête «à partager son expérience»
    Tags:
    officiers, radicalisation, visite, Abdelkader Messahel, Algérie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik