Ecoutez Radio Sputnik
    Moscou

    Sanctions contre l’Iran: Moscou estime illégitimes les actions des USA

    © Sputnik . Evgeniya Novozhenova
    International
    URL courte
    10390

    Le Président Poutine a discuté avec les membres du Conseil de sécurité de Russie les mesures récemment imposées par Washington sur Téhéran, qui ont été qualifiées d’illégitimes, a annoncé le Kremlin.

    Le dirigeant russe a abordé la question de la réintroduction des sanctions américaines contre l'Iran avec les membres permanents du Conseil de sécurité de la Russie, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

    «Les participants à la réunion ont eu un échange de vues concernant la situation au lendemain de l'imposition des sanctions par les États-Unis à l'encontre de l'Iran. Le caractère illégitime de leurs actions a été mis en exergue», a-t-il déclaré.

    Les États-Unis ont ciblé plus de 700 personnes et organisations, dont des banques, des avions et des navires, dans la nouvelle liste de sanctions adoptées contre l'Iran, a annoncé lundi le département du Trésor dans un communiqué. Le document ajoute d'ailleurs que les sanctions imposeront «une pression financière sans précédent au régime iranien», ce qui permettra «de convenir d'un accord global qui empêchera de manière permanente l'Iran d'acquérir des armes nucléaires et mettra fin au développement de missiles balistiques par l'Iran».

    Dans une lettre au secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres, l'Iran a appelé à une réponse collective de la communauté internationale aux sanctions imposées par les États-Unis dont le comportement est «irresponsable».

    Lire aussi:

    «Conduite irresponsable»: Téhéran réagit aux sanctions des USA
    Sanctions contre l'Iran: Trump affirme vouloir en ralentir le rythme
    L'Egypte défendra ses alliés du golfe Persique en cas de menace
    Tags:
    critiques, sanctions, Conseil de sécurité de la Russie, Kremlin, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Moscou, Iran, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik