Ecoutez Radio Sputnik
    Département d'Etat américain

    Après Trump, le Département d’État livre sa vision d’une «armée européenne»

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    18019

    Les États-Unis s’opposent à toute action susceptible d’entraîner un affaiblissement de l’Otan, a déclaré la porte-parole du département d'État américain, Heather Nauert, suivant le ton de Donald Trump à propos de la création d’une armée européenne, proposée par Emmanuel Macron.

    Après le courroux de Donald Trump à l'encontre d'Emmanuel Macron, qui a proposé de créer une «armée européenne», c'est le Département d'État qui a tenu rappeler l'importance de l'Otan sur la scène internationale:

    «Nous pensons que tout ce qui est fait ne doit pas être isolé des efforts de l'Otan. L'Otan est une organisation fiable que les États-Unis et de nombreux autres pays soutiennent depuis de nombreuses années. Par conséquent, nous ne voulons pas affaiblir l'Otan», a déclaré mardi aux journalistes Mme Nauert.

    Elle a ajouté que la question du renforcement de l'Otan avait été discutée ces jours-ci à Paris entre le secrétaire d'État américain Mike Pompeo et son homologue français.

    Cette déclaration a été faite dans un contexte de réprobation à l'idée d'une armée européenne de Donald Trump qui a récemment rappelé à la France ce qu'elle avait subi dans les deux guerres mondiales.

    Dans une interview accordée le 6 novembre à la radio Europe 1, Emmanuel Macron s'est déclaré favorable à la création d'une «vraie armée européenne», notamment pour contenir la Russie qui aurait «montré qu'elle pouvait être menaçante».

    Quatre jours plus tard, Donald Trump avait qualifié d'«insultante» l'idée du Président français et proposé aux Européens de payer leur part à l'Otan, subventionnée largement par Washington.

    Vladimir Poutine a à son tour qualifié cette intention des Européens de désir naturel qui serait «un processus positif pour le renforcement du monde multipolaire».

    L'éventuelle création d'une armée européenne pourrait montrer au monde que la guerre est impossible en Europe, a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel au Parlement européen.    

    Lire aussi:

    Défiant Trump, Merkel prend la défense de l'idée d'une armée européenne
    Ce que Jens Stoltenberg pense à propos de l’avenir d’une «armée européenne»
    Armée européenne: la chef de la Défense espagnole soutient l'idée d'Emmanuel Macron
    Tags:
    armée, réaction, Donald Trump, Heather Nauert, Europe, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik