Ecoutez Radio Sputnik
    Des avions Boeing 737 MAX à l'aéroport Renton aux Etats-Unis, le 21 mars 2019

    Boeing obligé de garer ses avions 737 MAX cloués au sol sur le parking de ses employés

    © REUTERS / Lindsey Wasson
    International
    URL courte
    5161
    S'abonner

    En raison du manque de place dans les aéroports, des avions Boeing 737 MAX immobilisés au sol se retrouvent sur le parking du personnel de l’avionneur, informe la chaîne de télévision King-TV à Seattle. Selon un porte-parole de la compagnie, cela entre dans leur projet de gestion des stocks.

    Certains avions Boeing 737 MAX cloués au sol après le crash de deux appareils en octobre 2018 et en mars 2019 sont actuellement garés sur les places des employés du parking de la compagnie, rapporte la chaîne de télévision King-TV à Seattle.

    ​Faute de place disponible pour le stationnement de ses avions, l’entreprise américaine a pris cette décision car «cela fait partie de notre plan de gestion des stocks».

    «Nous utilisons les ressources disponibles à travers l’entreprise Boeing lors d’une pause dans la livraison des 737 MAX, y compris dans nos complexes à Puget Sound, Boeing San Antonio et à Moses Lake», a déclaré à Business Insider le porte-parole de Boeing Paul Bergman.

    Auparavant, l’agence Bloomberg avait affirmé qu’une place de parking pour un avion coûtait 2.000 dollars (1.757 euros) par mois. Boeing dépense donc une somme importante rien que pour parquer ses aéronefs hors service. D’ici le mois de septembre 2019, son coût total s’élèvera à 12 milliards de dollars (10,55 milliards d’euros), selon les calculs de l’analyste de Bloomberg Intelligence George Ferguson.

    «Ils ne peuvent pas continuer à construire et à garer les avions indéfiniment», a déclaré Ferguson à Bloomberg. «Nous ne pensons pas que Boeing en arrivera à de telles extrémités, mais il devra débourser beaucoup d'argent s’il devait garer ses avions dans le désert», a-t-il ajouté.

    En mars dernier, les Boeing 737 MAX ont été immobilisés aux États-Unis, tout comme dans le monde entier, après que deux de ces appareils se sont écrasés en moins de cinq mois. Le 10 mars, un Boeing 737 MAX 8 de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines, avec à son bord 157 personnes, s'était écrasé au sud-est d'Addis-Abeba sans laisser de survivants. En octobre 2018, un autre aéronef de ce type, de la compagnie indonésienne Lion Air s'était, lui, abîmé en mer de Java, tuant 189 personnes.

    Tags:
    crash d'avion, États-Unis, avion, place de parking, Boeing, Boeing 737 MAX
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik