Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine à Osaka

    Poutine juge le multiculturalisme «obsolète», Tusk contre-attaque

    © Sputnik . Mikhail Klementiev
    International
    URL courte
    Sommet du G20 à Osaka (2019) (21)
    9416111
    S'abonner

    Interrogé par le Financial Times, Vladimir Poutine s’est déclaré être «un vrai libéral» tout en estimant que certaines idées progressistes étaient devenues obsolètes. Ses propos ne sont pas passés inaperçus auprès du président du Conseil européen.

    Dans une interview accordée au Financial Times à l’approche du sommet du G20, le Président russe a qualifié certains éléments progressistes d’obsolètes, dont le multiculturalisme. Dans le même temps, il s’est dit être «un vrai libéral».

    «Cette idée est devenue obsolète et est en conflit avec les intérêts de l’immense majorité de la population […] Cette idée libérale présuppose que l'on ne peut rien faire. Que les migrants peuvent tuer, piller, violer en toute impunité du fait que leurs droits sont protégés», a-t-il estimé.

    Il a notamment critiqué la décision de la chancelière Angela Merkel d'ouvrir les frontières allemandes à un million de réfugiés, estimant qu'il s'agissait d'une «erreur capitale». Il a en revanche loué la politique américaine de la fermeture des frontières aux migrants illégaux.

    Ses propos ont fait réagir Donald Tusk, qui s’est dit être «en total désaccord» avec lui.

    «Quiconque affirme que la démocratie progressiste est obsolète dit par là-même que les libertés sont obsolètes, que l'État de droit est obsolète et que les droits de l'Homme sont obsolètes», a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse organisée à Osaka.

    Il a souligné qu’il s’agissait de «valeurs essentielles et vivaces» pour l’Europe.

    Le G20 se tient dans la ville japonaise d’Osaka les 28 et 29 juin sur fond de désaccords entre les dirigeants mondiaux concernant notamment le commerce et le climat.

    Le jour de l’ouverture du sommet, après la traditionnelle photo de famille, les 20 chefs d'État et de gouvernement ont entamé les débats sous la houlette du Premier ministre du pays hôte, Shinzo Abe, entouré par Donald Trump et Xi Jinping, duo vedette de ces deux jours.

    Dossier:
    Sommet du G20 à Osaka (2019) (21)
    Tags:
    G20, Angela Merkel, Donald Tusk, multiculturalisme, Osaka, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik