Ecoutez Radio Sputnik
    Systèmes de missiles S-400

    «Le système le plus puissant au monde»: Erdogan explique où en est la livraison des S-400 russes à la Turquie

    © Sputnik . Sergey Malgavko
    International
    URL courte
    14572
    S'abonner

    À l’occasion de son discours pour les trois ans de la tentative de coup d’État en Turquie visant à le renverser, Erdogan a expliqué où en étaient les livraisons de S-400. Il a aussi fait l’éloge de ce système de défense, le qualifiant de «plus puissant au monde». Le dirigeant turc a par ailleurs souligné que son pays tenait parole.

    Ankara est restée fidèle à sa parole et a acheté à Moscou les S-400, les systèmes de défense antiaérienne les plus puissants au monde, a déclaré Recep Tayyip Erdogan.

    La première cargaison de ces missiles antiaériens russes a été acheminée vendredi 12 juillet à la base aérienne de Murted, à Ankara. Dimanche, un cinquième avion avec des composants de ces systèmes y a atterri. Deux autres sont encore attendus, a annoncé le ministère turc de la Défense nationale.

    «Huit avions sont arrivés, et le reste arrivera aussi. Que disaient-ils à ce sujet? Que nous ne les achèterions pas, que nous ne le pourrions pas. Avons-nous acheté? Oui! En avril 2020, ces systèmes seront entièrement installés. Nous, les Turques, restons fidèles à notre parole. Le S-400 est le système de défense antiaérienne le plus puissant au monde et j’espère que nous allons le produire ensemble avec la Russie», a déclaré Erdogan lundi 15 juillet dans son discours prononcé à l’occasion du troisième anniversaire de la tentative de coup d’État en Turquie.

    La livraison des S-400

    En 2017, Ankara a signé avec Moscou un contrat estimé à plus de 2,1 milliards d'euros pour la livraison de quatre divisions de S-400. La Turquie payera une partie de la transaction et la dette russe couvrira le reste.

    La Turquie est devenue le troisième pays auquel Moscou livre des S-400 Triumph, après la Biélorussie et la Chine. L’Inde devrait bientôt les rejoindre.

    L’achat de missiles antiaériens S-400 a provoqué un scandale international. Les États-Unis ont à ce titre insisté pour que la Turquie achète les systèmes américains Patriot à la place des S-400. En outre, Washington a prévenu Ankara que le contrat conclu avec Moscou pourrait remettre en cause l'achat d'avions de chasse furtifs F-35 à Lockheed Martin. Pourtant, la Turquie a refusé de transiger.

    Après le sommet du G20 à Osaka, au Japon, le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a déclaré que la situation entre les États-Unis et la Turquie était moins tendue.

    Tags:
    Recep Tayyip Erdogan, S-400, livraisons d'armes, États-Unis, Russie, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik