International
URL courte
280
S'abonner

La Garde civile espagnole a arrêté, samedi 13 juillet dans le nord de l’Espagne, un homme d’origine marocaine soupçonné de faire de la propagande terroriste sur Internet. La vidéo de l’opération a été mise en ligne par les autorités.

Sur son compte officiel, la Garde civile espagnole a posté des images de l’arrestation en plein jour, le 13 juillet, d’un homme suspecté de terrorisme à Pampelune, dans le nord du pays. L’opération a donné lieu au déploiement d’un important dispositif des forces spéciales.

La presse espagnole indique que le suspect, qui répondrait au nom d’Allal el-Mourabit, se trouvait à bord d’un camion de gros tonnage garé devant un centre commercial. Il déployait une importante activité sur les réseaux sociaux, notamment en justifiant les attaques terroristes et le massacre de victimes.

Les policiers ont découvert dans le véhicule des ordinateurs et des téléphones portables appartenant à l’homme, d’origine marocaine, a précisé l’agence de presse espagnole Efe.

Des antécédents judiciaires

L’homme avait déjà été condamné en 2016 à trois ans de prison en lien avec son activité terroriste. Après sa libération, il a continué à propager des contenus de propagande terroriste, notamment d’Al-Qaïda*. La justice a ordonné la détention provisoire d’Allal el-Mourabit, sans possibilité de remise en liberté sous caution, a ajouté Efe.

La Garde civile a tenu à remercier ses hommes pour l’opération:

«Nos félicitations aux gardes civils du service de l'information qui ont arrêté à Pampelune une personne qui a récidivé dans les crimes liés au terrorisme djihadiste».

*Organisation terroriste interdite en Russie

 

Lire aussi:

«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
L’Iran suspend sa coopération avec l’UE dans plusieurs domaines
«Reprendre le pouvoir»: «Une partie des endormis va se réveiller», prédit François Boulo
Drogues, prostitution, politique: l’ordinateur de Hunter Biden, une boîte de Pandore?
Tags:
ordinateur portable, portable, massacre, attaque, réseaux sociaux, forces spéciales, arrestation, djihadisme, Pampelune, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook